Baudelet.net

La Cité perdue de Palenque

Découvrez les Mayas
Les Mayas Les Mayas

 
Palenque
Photo Satellite
de Palenque

 
Glyphe
Glyphe de Pakal

Palenque signifie "enceinte" en espagnol, mais ce nom n'a aucun rapport avec celui de la ville antique, qui selon les théories actuelles, pourrait être Baak ou encore Nachan (cité des serpents), Chocan (serpent sculpté), Moyos ou Otolum. La cité est installée au pied et sur le flanc de collines aménagées, et comprend trois étages : la plaine au niveau de la mer, un niveau intermédiaire à environ 100 mètres et l'étage supérieur entre 120 et 150 mètres d'altitude. L'ensemble s'étend sur près de 16 km². Seul le centre qui couvre environ 15 hectares est accessible. Les ruines comptent près de 500 édifices, dont seules quelques-uns ont été mis au jour. Tous les bâtiments furent édifiés sans utiliser d'outil en métal, d'animaux de trait ou même de roue.

Palenque fut occupée pour la première fois vers 100 avant JC. Elle prospéra entre 600 et 700 et connu une période très glorieuse sous K'inich Hanab Pakal, connu généralement sous le seul nom de Pakal le Grand, le roi au pied bot qui régna entre 615 et 683. Sous son règne, de nombreux édifices et places dont le Temple des Inscriptions (son mausolée) furent construits à Palenque. Les bâtiments étaient caractérisés par des toits mansardés et de très beaux bas-reliefs de stuc.

Palenque Palenque Palenque
Groupe des Croix  Mexique Palais  Mexique Temple des Inscriptions  Mexique

K'inich Kan-Balam II, fils de Pakal lui succéda. également appelé Jaguar-Serpent II, il poursuivit l'expansion politique et économique de Palenque ainsi que son développement artistique. Il acheva la crypte de son père dans le Temple des Inscriptions et supervisa la construction des Temples du Groupe des Croix, dans chacun desquels il fit placer de monumentales stèles de pierre.

Sous le règne de Kan Balam II, Toniná située à 65 km plus au sud, déclara la guerre à Palenque. L'hostilité de sa rivale déclancha probablement le déclin précipité de la ville après la mort du roi en 702. Le frère et successeur de ce dernier, K'an-Hoy Chlam II, fut capturé par les guerriers de Toniná.

Palenque aurait connu une brève résurgence finale sous le règne de K'inich Ankal Mo'Nahb III, qui monta sur le trône en 722 et fit encore édifier, en une quinzaine d'années, de nombreux bâtiments importants. Palenque fut pratiquement abandonnée après le Xème siècle. Ses ruines furent envahies par la végétation et ne furent redécouvertes qu'à la fin du XVIIIème siècle.

Comparé aux autres centres de l'époque classique de la civilisation maya (325-625 après JC), Palenque présente une style architectural particulier, par exemple des Temples de dimensions réduites, possédant un sanctuaire à l'intérieur. Le style typique de Palenque se manifeste dans la façon dont est exécuté le toit, avec de fines crénelures ajourées et toujours décorées de reliefs en stuc, visibles seulement dans cette localité. A l'intérieur du sanctuaire se trouvent des stèles de pierres sculptées, de superbes motifs de caractères religieux.

Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés