Baudelet.net

Site archéologique de Volubilis

Volubilis
Photo Satellite Volubilis
Maroc
Rouge avec pentagone étoilé vert
 (sceau de Salomon) au centre (1915)

Volubilis se trouve à 3 km à l'ouest de Moulay Idriss Zerhoune, à une soixantaine de kilomètres de Fès et à une trentaine de kilomètres au nord de Meknès. Volubilis dérive d'un nom berbère Oualili qui désigne le laurier rose. Plusieurs siècles avant notre ère, la ville entre dans l’aire d’influence des premières grandes civilisations méditerranéennes qui s’installent sur les côtes marocaines : les Phéniciens, puis les Carthaginois (IVè siècle av J.-C.). Après la chute de Carthage en 146 av J.-C., la Maurétanie se trouve face à un allié dangereux et puissant : Rome.

En 25 avant J.-C. Octave place à la tête du royaume Juba II, un africain élevé à Rome. Vers 44, Claude accorde à Volubilis le statut de municipe et à ses habitants le droit de citoyenneté. La cité devient l’élément le plus avancé du dispositif de défense qui fait face aux tribus semi-nomades installées en marge de la province. Dès le Ier siècle, un quartier neuf se développe au nord-est de la ville pour accueillir les grandes demeures des propriétaires fonciers. Au début du IIIè siècle, basilique, forum, capitole, arc de triomphe, manifestent la puissance de la civilisation romaine et la prospérité de la ville. Mais dès la fin de ce même siècle, toute l’Afrique du nord qui subit les contrecoups d’un empire en décomposition. Vers 285, fonctionnaires et soldats quittent la cité pour se replier sur Tanger.

Monuments de Volubilis
Monuments de Volubilis  Maroc Volubilis
Mosaïques de Volubilis
Mosaïques de Volubilis  Maroc Volubilis

Au cours des siècles qui suivent son abandon officiel, le cadre urbain se modifie en profondeur. Les maisons et les monuments, peu à peu abandonnés, fournissent les matériaux des nouvelles constructions et servent de nécropoles.

Au VIIè siècle l’Islam se répand rapidement dans tout le Maghreb. Une communauté musulmane occupe provisoirement une partie de la ville. Supplantée par Fès, Volubilis survit peut-être jusqu’au XIè siècle, après avoir accueilli, deux siècles auparavant, des Andalous chassés de Cordoue. La cité antique disparait dans les mémoires avant que les archéologues du XXè siècle n’exhument les vestiges de son histoire.
Outre l’épigraphie, l’existence d’une ville préromaine (punique et maurétanienne) est attestée par quelques vestiges architecturaux. Ces vestiges, isolés et souvent difficiles à dater, ne permettent pas de localiser avec précision les limites de la cité. Toutefois, à la veille de l’annexion, Volubilis était ouverte à l’influence romaine comme elle l’avait été à l’influence punique. C’est sur la trame de la ville maurétanienne que se greffèrent d’abord les monuments romains.

Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés