Baudelet.net

Monuments de Volubilis

Volubilis
Photo Satellite

L’arc de triomphe de Volubilis appelé aussi arc de Caracalla, ne comporte qu’une arche centrale. Ce monument avait été dédié à l’empereur Caracalla et à sa mère Julia Domna entre décembre 216 et avril 217 par la « communauté des Volubilitains » en remerciement d’une remise d’impôts.

Sa conception d’ensemble est conforme à la tradition de l’art triomphal romain du IIè siècle : un passage voûté encadré de piédroits, surmonté d’un entablement et d’un attique. La restauration de cet édifice, réalisée entre 1930 et 1934, ne rend pas totalement compte de son aspect originel. L’arc était, à l’origine, surmonté d’un deuxième étage, absent de la restauration. Il faut donc imaginer un monument plus haut (environ 14 mètres) et sans doute plus élégant.

Volubilis Volubilis Volubilis
Le forum est une place dallée en équerre, située au centre de la ville à la jonction des quartiers ouest et nord. Cette place est bordée à l’est par la basilique et ses arcades, au sud par les thermes du capitole et la tribune aux harangues, à l’ouest par un bâtiment et au nord-ouest par une aire composée d’un Temple, d’une terrasse et d’une place à portique. L’ensemble de cet espace couvre près d’un hectare.
Volubilis Volubilis Volubilis

La basilique, le bâtiment le plus imposant de Volubilis, s’étend sur 1000 m2 environ et se présente comme un rectangle de 42 m de long sur 22 m de large. Les murs des grands côtés sont en grand appareil (opus quadratum) et devaient être revêtus d’un enduit stuqué. A l’ouest, la basilique s’ouvre sur le forum par 8 baies surmontées d’un arc en plein centre et séparées les unes des autres par des colonnes engagées coiffées d’un demi-chapiteau.

Volubilis Volubilis Volubilis

A Volubilis, le culte officiel était assuré dans le capitole, monument élevé par le gouverneur de la province sous le règne de Macrin, en 219, d’après l’inscription dédicatoire qui y a été découverte. Le Temple, rectangulaire et de petites dimensions, élevé sur une plate-forme, se dressait au fond d’une aire sacrée, délimitée au nord par la basilique, au sud et à l’est par deux ruelles.

L’implantation des riches demeures dans un quartier périphérique, nord-est, à l’origine presque vierge de toute occupation, a permis à chaque propriétaire de disposer d’une surface considérable. La maison privée était le plus souvent de plan rectangulaire ou carré, et de dimensions très vastes : certaines maisons du quartier ont une superficie supérieure à 1500 m2.

Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés