Gustave Caillebotte
Les Raboteurs de parquet (1875)
Musée d'Orsay


 
 
Peintures de Gustave Caillebotte Peintures de Gustave Caillebotte Portraits de Gustave Caillebotte Peintures Yerroises de Gustave Caillebotte Livres sur Gustave Caillebotte
 
Ce tableau, un des plus célèbre de Caillebotte, qui transmet l'image du monde ouvrier du siècle de la Révolution Industrielle, est réalisé à Paris, lors de travaux effectués dans l'hôtel particulier de la rue de Miromesnil.

Ces torses nus qui laissent apparaître le relief des vertèbres, les épaules musculeuses et les bras fuselés rappellent que l'artiste a étudié l'anatomie dans l'atelier de Bonnat. Le visage masqué ou à peine visible des travailleurs traduit leur concentration et le côté pénible de leur tâche. Les seuls éléments de leur environnement en sont le reflet : sac à outils, marteau, racloir, rabot, lime, bouteille et verre.

La prise de vue en surplomb et l'absence de plafond compriment l'espace et nous renvoient au sol d'apparence pentue où les personnages sont tassés. La perspective linéaire des horizontales et des verticales donne au regard de plonger directement sur ces torses raides et ces bras éclairés, seuls à se mouvoir dans ce décor statique.
 
Gustave Caillebotte - Les Raboteurs de parquet
 
[N° 34] Les Raboteurs de parquet (1875)
Huile sur Toile (H. 1,02; L. 1,45)
 
Dans cet intérieur dont la palette tend à s'éclaircir, le bas de la fenêtre laisse passer une lumière, qui par des effets de clair-obscur, modèle le relief des muscles et des os et joue de ses reflets sur les outils et les parties brillantes du parquet, faisant ressortir le rectangle déjà mat. Derrière les arabesques de la grille, se profilent les immeubles de la rue.
 
   
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés