Gustave Caillebotte
Baigneurs, bord de l'Yerres (1877)
Musée d'Agen


 
 
 
Peintures de Gustave Caillebotte Peintures de Gustave Caillebotte Portraits de Gustave Caillebotte Peintures Yerroises de Gustave Caillebotte Livres sur Gustave Caillebotte
 
Cette scène anecdotique, charmante de naturel, est la première de la série des trois Baigneurs que Caillebotte réalise au bord de la rivière d'Yerres.

On reconnait l'esprit curieux et attentif de l'artiste qui traduit là, l'aspect inattendu d'une station banale, dans une composition dont le découpage est également insolite.

La température de ce début de journée parait douce et nécessite un peignoir après un bain vivifiant, le feuillage est luxuriant. Cette belle saison est une invitation à la détente, au plaisir de l'eau et des tenues légères.

Le personnage de droite à moitié coupé, resserré dans son peignoir, les cheveux mouillés, s'est mis discrètement en retrait pour assister à l'effort du plongeur.

Sur la gauche, le tronc souple interdit à l'œil de s'évader hors de la scène où l'on serait tenté de prévoir l'évolution du nageur. Cet axe nous ramène vers la rive d'en  face qui suit la colonne vertébrale de l'homme et vers l'épaisse végétation et les arbres au feuillage plongeant.
 
Gustave Caillebotte - Baigneurs, bord de l'Yerres
 
[N° 89] Baigneurs, bord de l'Yerres (1877)
Pastel (H. 0,75; L. 0,95)
 
L'ouverture d'une clairière ou d'un champ, évite un effet de cloisonnement, né de l'absence de ciel, du tronc, de l'impénétrable masse végétale et des bordures de ciment. Elle élargit l'espace à l'infini et accentue ainsi l'impression d'éloignement du témoin, qui reste en fait, très proche du plongeoir.
 
   
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés