Baudelet.net

Le Grand Palais

Le Grand Palais
Photo Satellite Grand Palais

Grand Palais

Après 12 ans de fermeture, le Grand Palais a réouvert à nouveau ses portes. Créé pour la grande Exposition universelle de 1900, ce majestueux édifice a abrité les salons les plus prestigieux. Berceau de l'innovation, son histoire permet de retracer un siècle d'histoire de la société française : sous sa nef, les Français ont rêvé d'un monde moderne au fil des salons de l'automobile, de l'aviation ou encore des arts ménagers.

Août 2001. Dans le ciel de Paris, des chevaux verts, fauchés en plein galop, survolent le Grand Palais. C'est le coup d'envoi des travaux, on dépose les fameux quadriges de Recipon qui menaçaient de basculer, à presque 40 mètres du sol ! Alain-Charles Perrot, l'architecte en chef, se souvient de ce moment, périlleux et symbolique, à la hauteur d'un chantier tout en superlatifs : 1,5 hectare à restaurer, 10 000 rivets et 15 000 boulons remplacés, 13 100 m2 de verrière à changer, 1 500 tonnes d'acier utilisées !

Grand Palais Grand Palais Grand Palais

Grand Palais

La réouverture exceptionnelle de la nef du Grand Palais a eu lieu du 17 septembre au 1er octobre 2005, dans le cadre des Journées du Patrimoine.
A cette occasion une création lumineuse et sonore « Ondes invisibles » et une exposition des Globes de Coronelli
a eu lieu.

Réalisés pour Louis XIV, entre 1681 et 1683, par le franciscain Vincenzo Coronelli, ces deux sphères - terrestre et céleste - ont un diamètre de 4,87 m et pèsent 2 tonnes chacune. C'étaient alors les plus grandes jamais construites. Concentrant les connaissances astronomiques et géographiques de l'époque, et ornementées de peintures à la gloire du Roi-Soleil, elles sont considérées comme de précieuses merveilles. Depuis le début du XXe siècle, elles n'avaient été montrées au public qu'une seule fois, il y a vingt-cinq ans à Beaubourg, lors de l'exposition «Cartes et figures de la Terre».

Elles étaient alors posées sur socle, les visiteurs grimpant à un niveau surélevé pour les considérer d'en haut. Leur suspension dans la nef du Grand Palais est donc une double redécouverte. Jusqu'à présent conservés à la Cité des sciences de la Villette, les deux globes sont revenus, après les Journées du patrimoine, chez leur propriétaire, la Bibliothèque Nationale de France, pour orner le hall ouest du site François-Mitterrand.
 

Site Officiel

 

Champs-Elysées.  
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés