Baudelet.net

Indonésie
Temple de Borobudur


 
Temple de B orobudur
Photo Satellite
 
Temple de Borobudur 
 
Le temple de Borobudur se trouve en plein centre de l'ile de Java, en Indonésie.

Java se trouve au centre du monde malais et la beauté de ses paysages est frappante pour qui les aborde. Cette ile volcanique s'allonge d'ouest en est sur plus de mille kilomètres et n'en a guère plus de deux cents dans sa plus grande largeur. Au centre de l'ile, adossé au volcan Ayamayam haut de 1022 mètres, se dresse la colline de Borobudur, dominant le cours du Kali Progo.

A moins de 25 kilomètres au sud-est se trouve l'ancienne capitales des sultans du centre de Java, Yogyakarta. Le site forme une sorte d'immense cirque montagneux aux cimes adoucies par une végétation luxuriante. Juste au sud d'une colline couverte de grands arbres, au milieu de la plaine de Kedu, se trouve le Gunung Tidar (la colline sacrée). Les croyances populaires le désigne comme le "clou de l'ile" qui maintient la cohésion de l'ensemble.

Depuis l'aube des temps, c'est là que se réunissent les Orang Sakti ou les sorciers magiciens pour leurs cérémonies secrètes. Borobudur n'a pas d'équivalent dans le monde ; il est construit, taillé, sculpté dans une andésite bistre, une pierre volcanique foncée qui constitue le sol même d'une grande partie de l'ile, formée par les émanations des volcans tels le Merapi. Borobudur figure une image du cosmos tel que le concevaient les bouddhistes de la fin du VIIIe siècle ; à la fois représentative du ciel et de la terre, mais en même temps symbolique de l'union des deux à travers l'enseignement du Bouddha.

Vue de haut, la pyramide devient un mandala, livre de pierre destiné à enseigner les hommes. Un mandala est, à l'origine, un diagramme dessiné sur le sol, ou sur une tenture, parfois une sculpture, qui allie la forme carrée assignée à la terre et à toute la création terrestre, et cette création a la voute circulaire du ciel visible, symbolique du tout divin. Borobudur est proche du "clou de Java», cette colline qui, traditionnellement, marque le centre même de l'ile. Peut-être est-ce la proximité de ce centre qui incita les souverains Shailendra à établir en ce lieu un "centre du centre". Ce centre ultime domine lui-même le monument : c'est le stūpa de onze mètres de diamètre qui couronne tout l'édifice, et dont la masse est si importante qu'elle l'a fait s'enfoncer, au cours des siècles, de plus de quatre-vingt centimètres. A peine un siècle après son achèvement, vers 860, par les caprices des changements de dynastie, le site est déserté et le monument délaissé.
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés