Baudelet.net

Inde du Sud : Pondicherry
Tamil Nadu
பாண்டிச்சேரி

Pondicherry
Photo Satellite

Les rêves français d'un empire indien ont pris vie, mais se sont également terminés, à Pondicherry . Parmi les territoires éparpillés de l'Union Territoriale de Pondicherry, c'est dans la ville même de Pondicherry que l'on retrouve ce qui le mieux a symbolisé l'influence française en Inde. C'est également ce qui rend unique ce territoire, et tout particulièrement le quartier français de Pondicherry. Quelque chose de tout à fait différent du reste de l'Inde.
Pondicherry Pondicherry Pondicherry
 
Toute la tradition française, l'atmosphère sereine de la ville, influencée par l'Ashram d'Aurobindo et la plage se combinent pour faire de Pondicherry une destination fascinante. L'Union Territoriale de Pondicherry comprend quatre enclaves situées en trois états du sud de l'Inde. Elle comprend les villes côtières Pondicherry et Karaikal dans le Tamil Nadu, Yanam dans l'Andhra Pradesh et Mahe au Kerala.

Si Pondicherry, ne possède pas de monuments grandioses, c'est avant tout une atmosphère particulière indéfinissable.

 

Pondicherry

Pondicherry

Pondicherry

 

Pondicherry (déformation du mot Puduchery : nouveau village) a entretenu des relations commerciales avec la Grèce Antique et l'Empire Romain. Cependant l'époque moderne de Pondicherry  est intimement liée à la présence française.

1601 Création par Henri IV de La Compagnie des Indes, réorganisée par Richelieu en 1642 et développée par Colbert.
1667 Fondation du premier comptoir français à Surate par Caron
François Martin, directeur général de La Compagnie en 1672 fonde le comptoir de Pondicherry  devenant le centre administratif du commerce français en Inde.
La ville de L'Orient est fondée en 1699 pour permettre le commerce avec l'Inde.
Dumas qui gouverne Pondicherry  de 1720 à 1740 développe la Compagnie et le commerce devient florissant.
 

Pondicherry

Pondicherry

Pondicherry

 

Joseph François Dupleix, nommé Gouverneur de la Compagnie en 1742 après avoir dirigé le comptoir de Chandernagor, rêve d'un empire indien français et se rend maître avec l'aide de Bussy d'un tiers de l'Inde. Lâché par la Compagnie préoccupée uniquement par des profits à court terme, Louis XV qui ne voit pas l'intérêt d'un tel empire le rappelle en France.
Le 26 septembre 1754, Godeheu, qui succède à Duplex, signe à Madras un traité malheureux pour la France, qui interdit à la Compagnie toute activité politique et rend à l'Angleterre tous les territoires conquit par Duplex.
Lally Tollendal, nouveau gouverneur, veut rendre sa place à la France. A la suite d'une sérieuse défaite, la Compagnie est dissoute et Lally Tollendal condamné à mort. Dès lors, la France doit se contenter des cinq comptoirs qu'elle possédait au début : Pondicherry , Chandernagor, Karikal, Mahé et Yanaon.
A la suite de l'indépendance de l'Inde en 1947, Chandernagor est rendu en 1949 à l'issue d'un référendum auprès de la population locale. Les autres comptoirs ne seront cédés qu'en 1954 et un traité fut signé en 1962.

pecheurs
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés