Baudelet.net

Inde du Sud : Madurai
Tamil Nadu
மதுரை

 

Madurai est une cité antique, dont l’existence est attestée par les archives des Tamouls et des Grecs remontant au IVe siècle av. J.-C. Elle était renommée pour le commerce, notamment des épices. C’est là que se trouvait le sangam, académie des poètes tamouls, dont les œuvres célèbrent la beauté de Madurai.

Investie au Xe siècle par les empereurs chola, elle allait demeurer en leur pouvoir jusqu’au XIIe siècle. En 1310, la ville tombait entre les mains des musulmans qui furent battus en 1364 par les monarques Vijayanagar de Hampi. Après la chute de l’empire Vijayanagar en 1565, les Nayak gouvernèrent Madurai jusqu’en 1781. A la fin des guerres carnatiques, en 1781, la ville fut placée sous le contrôle de la Compagnie britannique des Indes orientales.

 

 

 

Son monument le plus célèbre, le Temple de Meenakshi, au cœur de la vieille ville, offre un bel exemple de l’architecture dravidienne dans son expression la plus débridée. Les sanctuaires du dieu Sundareswarar (Shiva) et de la déesse Meenakshi furent bâtis par le premier souverain nayak au XVIIe siècle. Son petit-fils, Tirumalai Nayak  y ajouta plus tard d’autres bâtiments, dont la magnifique salle aux mille piliers qui comporte de délicates sculptures. Les 900 colonnes sont toutes ornées de reliefs de cavaliers, dieux et héros de l’épopée hindoue. De 1550 à 1650, le Temple prit sa forme et sa taille actuelle. Les quatre hautes tours (gopuram) sont finement ciselées. La plus imposante, celle du sud, haute de près de 50 mètres, est décorée de milliers de personnages du panthéon hindou.

 

 

 

 

Le réservoir sacré situé à l’intérieur du Temple et baptisé « réservoir du lotus doré », fait l’objet d’une grande vénération. Tirumalai Nayak transforma l’administration du Temple et institua plusieurs fêtes dont la plus importante, Chitrai, est toujours célébrée en avril/mai. Elle est dédiée à Meenakshi, la déesse aux trois seins. D’après une prophétie, le troisième était destiné à disparaître lorsqu’elle verrait l’homme de son choix, ce qui se produisit lorsqu’elle rencontra Shiva. Son mariage avec Sundareswarar, Shiva sous la forme de « Seigneur de la Belle » fut célébré à Madurai.

 
     
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés