Baudelet.net

Jaipur
Rajasthan

Fort d'Amber à Jaipur
Photo Satellite

Jaipur, la vibrante capitale du Rajasthan doit son surnom de « ville rose » à la peinture rose qui recouvre les édifices de la vieille ville. Construite sur le lit d’un lac asséché dans un paysage aride, la cité est cernée de collines dénudées, surmontées de forteresses et de remparts crénelés. Cette bouillonnante métropole est riche de contrastes. Des charrettes de légumes tirées par des chameaux se fraient un chemin dans les rues encombrées de voitures, de rickshaws, de vélos, de motos et de piétons. Jaipur, qui a dépassé depuis longtemps les limites de la vieille ville, est l’une des cités les plus polluées et les plus animées du Rajasthan.

     

La cité doit son nom, sa fondation et son agencement judicieux au grand guerrier-astronome, le maharaja Jai Singh II (1693-1743). En 1727, voyant décliner la puissance moghole, Jai Singh pensa qu’il était temps de quitter sa forteresse bâtie à flanc de colline, à proximité d’Amber, et de descendre dans la plaine. Il dessina la cité, avec ses remparts extérieurs et ses blocs rectangulaires, selon les principes prônés par le Shilpa Shastra, ancien traité hindou d’architecture.

     
     
A quelques 11 km au nord de Jaipur sur la route de Delhi, Amber était jadis la capitale de l’état de Jaipur. La construction du palais-forteresse fut entreprise en 1592 par le maharaja Man Singh, commandant rajpoute de l’armée d’Akbar. Il fut ensuite agrandi par les Jai Singh avant leur installation à Jaipur. Un imposant escalier conduit au Diwan-i-am, ou salle des Audiences publiques, doté d’une double colonnade et de galeries. Les appartements du maharaja sont situés sur la terrasse supérieure. On y accède par un portail décoré de mosaïques et de sculptures. Le Jai Mandir (salle des victoires) est un hall de réception et d’audience, plus intime, magnifiquement décoré de mosaïques de verres colorés, de miroirs, de moulures dorées et de pierres de couleur finement polies. On découvre là une vue très séduisante sur le lac et les jardins qui s’étendent au pied du promontoire occupé par le palais.
     
     
     
     
     
Construit en 1799, le Hawa Mahal  « le palais des vents » est l’un des édifices les plus intéressants de Jaipur, bien qu’il se réduise à une simple façade. Avec ses fenêtres roses semi-octogonales et délicatement ajourées, cette fantaisie architecturale de cinq étages dominant la rue principale de la cité ancienne constitue une merveilleuse illustration du talent des rajpoutes. Il fut construit à l’origine pour permettre aux dames du harem royal d’observer le spectacle de la rue et les processions. Le palais, bâti par me maharaja Sawaj Pratap Singh, fait partie de l’ensemble du City Palace.
     
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés