Baudelet.net

Fatehpur Sikri
Uttar Pradesh
फतेहपूर सिकरी

 

Cette magnifique cité-fantôme fortifiée fut la capitale de l’Empire moghole de 1571 à 1585, sous le règne de l’empereur Akbar. Elle fut très vite abandonnée, mais grâce à la résistance du grès rouge et aux travaux de l’Archaeological Survey of India, Fatehpur Sikri offre un exemple, en parfait état de conservation, d’une ville moghole au sommet de la splendeur de l’Empire.

La ville, planifiée pour être le centre administratif de l’Empire, occupe, sur un plateau rocheux, une aire rectangulaire de 3,5 km de long sur 1,5 km de large, en partie protégée par un mur d’enceinte crénelé de 6 km de périmètre, percé de neuf portes.

     
     
La salle des audiences privées, Diwan-i-Khas, présente une disposition unique en Inde : un pilier central supporte un extraordinaire chapiteau formé de trois séries rayonnantes de consoles à clefs pendantes, superposées, qui sont surmontées d’un balcon circulaire, accessible par quatre passerelles aux balustrades de pierre ajourée partant de chacun des quatre angles de l’édifice. Au cours des audiences, le souverain se tenait sur la plate-forme centrale, ses ministres aux quatre coins.
     
     
Ankh Michauli, ce bâtiment dit des « yeux fermés », où l’empereur aurait, selon la tradition populaire, joué à colin-maillard avec les dames de son harem, était peut-être en réalité, l’un des trois trésors cités par le grand vizir et historiographe Abu al-Fadl, un pour les bijoux, un deuxième pour l’or et l’argent et un troisième pour les lingots de cuivre. A l’intérieur, des niches pouvaient être transformées en coffres fermés par des dalles de pierre coulissantes.

Par sa forme pyramidale, le Panch Mahal évoque les Temples de bois du bouddhisme. Il comprend, au dessus du rez-de-chaussée, quatre étages de tailles décroissantes, entièrement ouverts. Il y a en tout 176 supports, dont, pour le seul rez-de-chaussée, 84 colonnes, nombre considéré par les hindous comme étant d’excellent augure. Des 56 colonnes du premier étage surmontées d’élégants chapiteaux, aucune n’est identique à une autre.
     
     
Le « magasin à eau », Abdar Khana, est une construction à deux étages avec deux ailes à un seul étage, où étaient peut-être conservée « l’eau d’immortalité » que consommait l’empereur ainsi que les fruits dont Akbar était très friand.
     
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés