Baudelet.net

Dharamsala - McLeod Gang
Himachal Pradesh
धर्मशाला

Free Tibet
 

 
La station de montagne de Dharamshala est située sur la chaîne du Dhauladhar. La ville est divisée en deux sections : la ville basse de Dharamshala (altitude 1250m) avec son organisation traditionnelle et ses secteurs commerciaux, et la ville haute de McLeod Ganj, célèbre résidence de Sa Sainteté le Dalaï-Lama (altitude 1770m). Une route sinueuse et raide longue de 10 km relie les deux parties. Fondée au milieu des années 1850 pour héberger une garnison britannique, et baptisée du nom du lieutenant gouverneur du Penjab, David Mac Leod, elle devint un important centre administratif pour toute la région de Kangra.

Echappant à l'occupation chinoise à la fin des années 1950, des milliers de réfugiés tibétains ont trouvé un refuge à Dharamshala. En 1959, le Dalaï-Lama fonda sa résidence provisoire à McLeod Ganj, la ville supérieure. Aujourd’hui encore, la ville continue à recevoir un flux stable de réfugiés qui quittent le Tibet traversant le Népal et L’Inde.

Le flux continu des réfugiés a transformé la ville en une miniature du Tibet avec des temples bouddhiste, des écoles, des organisations artisanales, un centre de méditation, des librairies et un centre médical. L’installation des Tibétains et du Gouvernement en exil ont profondément transformé cette ville de l’Himachal Pradesh jusqu’alors somnolente. Ces derniers temps de nombreuses célébrités occidentales ainsi que des vedettes de cinéma sont venus à Dharamshala pour rencontrer le Dalaï-Lama. A McLeod Ganj, les tibétains dirigent la plupart des hôtels, des boutiques artisanales et des restaurants. Leur présence et l’apparente richesse qu’ils connaissent ont provoqué un certain ressentiment parmi les gens du pays, qui ont commencé à protester.
 
Dharamsala - McLeod Gang Dharamsala - McLeod Gang Dharamsala - McLeod Gang
 
Le complexe de Tsuglagkhang, réunit la résidence du Dalaï-Lama, un monastère, des temples et des stūpas. Il constitue pour le gouvernement tibétain en exil l’équivalent du Jokhang à Lhassa. Il abrite trois superbes représentations : Bouddha Shakyamuni, Avalokiteshvara et Padmasambava. La plupart des pèlerins tibétains effectuent le kora (circuit rituel) du sanctuaire.

La Bibliothèque des Arts Tibétains (Library of Tibetan Works and Archives) se trouve dans le complexe de l'Administration Centrale tibétaine à deux kilomètres au-dessous de McLeod Ganj. Créée en 1971, elle possède des livres rares ainsi que des ouvrages récents. Elle propose aussi des cours de langue et de philosophie tibétaine aux étudiants locaux et étrangers. Le Musée, situé au premier étage de la Bibliothèque, était à l’origine un dépôt destiné à recevoir les œuvres d’art données au Dalaï Lama. Aménagé avec l’aide du Musée national indien, il a ouvert ses portes en 1974. Il constitue l’une des collections les plus importantes d’art tibétain dans le monde. A côté de la Bibliothèque, le Nechung Monastery est le siège de Nechung, l'oracle d'état. Le porte-parole de l’état tibétain y réside.

L'Institut de Norbulingka est un établissement présidé par Sa Sainteté le Dalaï-lama. Il a été fondé en 1988 par l'Administration Centrale tibétaine (CTA) afin de promouvoir et de préserver la culture tibétaine en exil. Il doit son nom de la résidence d'été du Dalaï-lama, le Norbulingka, située à deux kilomètres du centre de Lhassa. Cette résidence a été construite par le 7ème Dalaï-lama, Kalsang Gyatso en 1754, durant une période d'instabilité politique. Craignant pour l'avenir de l'héritage culturel du Tibet, Kalsang Gyatso ordonna la création d’instituts dédiés aux arts et à la science.
Après l'invasion chinoise du Tibet en 1950, la culture tibétaine a été presque entièrement dévastée avec la destruction systématique de toutes les caractéristiques de l'identité culturelle tibétaine. Même si depuis 1980 la religion est plus ouvertement tolérée par les autorités chinoises, les dégâts sont considérables. Les anciennes institutions n'ont pas été rouvertes ; la culture tibétaine est au bord de l’extinction.
L’institut Norbulingka dispense des formations aux réfugiés tibétains. Ces derniers y trouvent un environnement approprié et les ressources nécessaires permettant la préservation et le développement de l’art et de la tradition littéraire. L’établissement est construit dans le style tibétain traditionnel, d’après un plan basé sur les dimensions d'Avalokiteshvara, le Bodhisattva de Compassion ; divinité nationale du Tibet.
Le centre spirituel de Norbulingka est le Deden Tsuglakhang ou le temple principal. 1173 représentations de Bouddha décorent le hall du temple. D'autres peintures illustrent les douze actes de Bouddha, les quatorze incarnations du Dalaï-lama, des sages et des grand-maitres. La statue de cuivre doré du Bouddha Shakyamuni, réalisée par Pemba Dorjee, est la plus grande statue du Tibet en exil.

A 15 minutes de McLeod Ganj, l'église anglicane de St John in the Wilderness se situe dans la forêt près de Forsyth Ganj. Cette église en pierre néo-gothique a été construite en 1852 et possède des vitraux exceptionnels. Elle a miraculeusement échappé au tremblement de terre de 1905 qui fit de nombreuses victimes. Un mémorial dédié à Lord Elgin, vice-roi britannique décédé à Dharamsala est visible dans le cimetière.

Aux origines le monastère de Tsechokling a été construit à Dip, village tibétain situé à 3 km de Lhassa par Yongzin Yeshi Gyaltsen, tuteur du 8ème Dalaï Lama. Le monastère fut détruit lors de l’invasion chinoise en 1959. A cette date, Lama Tashi, alors moine au monastère trouva refuge au Népal. En 1976, il s’installa à Dharamsala et entreprit la construction d’un nouveau monastère. Les travaux débutèrent en 1984 et s’achevèrent en 1986 ; l’inauguration par le 14ème Dalaï Lama eut lieu en 1987.
La salle de prières (dukhang) du gompa renferme une statue de Shakyamuni et deux énormes tambours en peau de chèvre. On y confectionne aussi de belles sculptures en beurre.
     
     
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés