Baudelet.net

Baijnath : Inde du Nord
Himachal Pradesh

Temple de Baijnath
Photo Satellite
 
 
Son histoire nous est racontée par deux inscriptions gravées sur les murs du mandapa (pavillon à piliers).
Autrefois, la ville de Kiragrama (la Baijnath moderne) était située sur les bords de la rivière Binduka. Dans la ville résidaient deux frères, Manyuka et Ahuka, fils d’un marchand nommé Siddha. Par dévotion pour Shiva Vaidyanatha, ils décidèrent de construire un temple vers 1204. Les inscriptions nous apprennent également qu’un Shivalinga (symbole du dieu Shiva) était déjà présent à l’emplacement du temple mais que ce lieu saint ne possédait pas de porche. Au 18ème siècle, Sansara Chandra II, roi de Kangra, décida d’effectuer de vastes réparations. Une inscription trouvée dans le temple mentionne la date de 1783. En 1905 un tremblement de terre dévastateur endommagea le lieu saint, qui fut réparé depuis et placé sous la direction des services archéologiques indiens. Le complexe est entouré d’un mur, avec une entrée principale, au sud, ornée de représentations de Ganapati (Ganesh) et d’Hanuman de chaque côté.
 
Baijnath Baijnath Baijnath
 
Le temple, avec son sikhara curviligne, possède un vestibule (antarala) et un portique (mukha-mandapa) précédé d’une statue de Nandi (du XIIIè s.). Le Nandi-mandapa devant le porche d'entrée possède un toit pyramidal à sept degrés. Il est soutenu par quatre piliers.) Il mesure 3.10 x 2.31 m. et possède de très beaux piliers finement décorés. Le mandapa (pavillon à piliers) est de forme carrée ; il possède deux balcons massifs au nord et au sud. Dans les quatre coins sont creusées des niches qui couvrent les deux tiers de la hauteur. Le toit est de forme pyramidale. Les balcons constituent la partie la plus importante du mandapa. Ils sont ornés de reliefs dont le style est différent du reste du pavillon en raison de leur rénovation tardive. À côté du mandapa se trouve l'antarala (l’antichambre) dont le plafond est orné de motifs de lotus. Dans le sanctuaire se trouve la statue d’un lingam protégé par un serpent dressé (naga) dont le capuchon est déployé. Il repose sur un sol de marbre blanc. En plus de la construction principale, on trouve également quelques lieux saints plus petits dans la cour avec différentes divinités : Shiva, Ganesh, Chamunda, Surya Devi, etc.
 
Baijnath Baijnath Baijnath Baijnath
Cette sculpture de Ganesh dansant se trouve
sur la gauche du porche.
Le dieu est représenté avec six bras accompagné
du lion et du rat (montures de la divinité)
Surya Devi est assise sur un char conduit
par sept chevaux. La divinité tient des
fleurs de lotus dans ses mains.
Cette sculpture représente le dieu Shiva,
avec quatre têtes et seize bras en train
de tuer le démon Andhakasur à l’aide
de son trident.
Représentation très rare de la déesse Chamunda.
La déesse aux dix bras, au corps squelettique et
aux seins pendants, est représentée entrain
de tuer un démon.
 
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés