Baudelet.net

Temples de l'Ile de Philae

 Chronologie de l'Egypte Antique
 
 Temples de l'Ile de Philae
Photo Satellite
Philae

Le sauvetage du temple

Après avoir été englouti dix mois sur douze par les eaux du lac artificiel créé par l'ancien barrage, au début du XXe siècle, le Temple de Philae se visitait en barque à l'intérieur des salles hypostyles ce qui désespérait Pierre Loti qui avait écrit La mort de Philae.
Quelques semaines en été, lorsque les réservoirs étaient vides, on pouvait voir le Temple intégralement à sec. Plus tard, « l'Ile sainte » devait être menacée de disparition avec le remplissage du lac Nasser. La construction du nouveau barrage devait inexorablement la submerger car les eaux montaient chaque jour, or Philae ne pouvait pas disparaître.

Des travaux gigantesques furent menés pendant huit ans, de 1972 à 1980, sous l'égide de l'Unesco, ils consistèrent à isoler les monuments par un batardeau de 850 mètres de longueur, quinze mètres de hauteur et de deux mètres de largeur afin de protéger les Temples de la montée des eaux, tout en remodelant l'Ile d'Agikia pour la rendre semblable à celle de Philae. Il fallut démonter pierre par pierre l'ensemble des Temples, numéroter toutes les pièces comme pour un puzzle et les remonter douze mètres plus haut, sur cette île granit, aplanie et agrandie pour la circonstance. Avec cette réussite technique, achevée en mars 1980. prit fin la grande campagne internationale pour sauver les monuments de Nubie menacés par le Grand barrage d'Assouan. Les travaux de remontage du Temple coûtèrent à l'époque 30 millions de dollars.

Philae

Dédié à Isis, construit dès le IVe siècle avant notre ère, embelli par les derniers pharaons, achevé par les Ptolémées et les empereurs romains jusqu'au IIIe siècle de notre ère, Philae est un ensemble de temples construit tardivement.
C'est aussi l'un des derniers Temples pharaoniques resté en activité car, malgré le décret de Théodose interdisant en 391 de notre ère, les cultes païens dans tout Empire, le Temple conserva une situation privilégiée. L'île d'Agilkia était considérée jadis comme la porte de l'Egypte pour tous ceux qui venaient du sud et apparaissait comme une oasis dont la verdoyante végétation tranchait avec les couleurs crues du désert alentour. Le christianisme ne parvint que difficilement à bout des cultes païens locaux; encore au Ve siècle. les tribus nubiennes se rendaient sur le site pour y adorer de vieilles divinités pharaoniques. Le Temple a été construit par Nectanebo Ier (380-362 av. J.-C.).

Philae
   

Philae - Kiosque de Trajan
Cliquer sur la photo pour découvrir le

Kiosque de Trajan

Philae

Philae - Temple d'Isis
Cliquer sur la photo pour découvrir le

Temple d'Isis
Philae - Temple d'Hathor
Cliquer sur la photo pour découvrir le

Temple d'Hathor

Au Ier siècle, les Ptolémées adoptèrent la religion égyptienne d'Isis et Osiris. Ce culte s'étendit très vite jusqu'à la mer égée et même jusqu'à Rome où Isis reçut la réputation de protéger les marins. Au début, Philae ne reçut aucune faveur de protection impériale, Auguste (27 av à 14 après J-C.) ne voulant pas assurer l'exercice du culte d'Isis, déesse de son ennemie Cléopâtre. Il changea ensuite d'attitude et fit construire un Temple à l'extrémité nord de l'île. Les empereurs successifs ajoutèrent de nouvelles constructions tandis que le culte d'Isis fit de nouveaux adeptes jusqu'à Méroé, au Soudan.
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés