Baudelet.net

Angkor Thom

Angkor Thom
Photo Satellite  Angkor Thom
Histoire des Rois Khmers
 Histoire des rois Khmers Histoire des Rois Khmers

Le mur qui entoure la dernière capitale de l'empire khmer forme un carré de 3 km de côté délimitant une surface de 900 ha. Ce vaste quadrilatère qui recouvre la partie nord de Yasodharapura, la première ville d'Angkor, est partagé par deux axes, nord-sud et est-ouest, sur lesquels se situent quatre portes, plus une porte supplémentaire sur le côté est. à la rencontre des deux axes, se trouve le grand Temple du Bayon. Des douves de 100 m de large et profondes de cinq à six mètres par endroits, entourent les 12 km de muraille.

Lorsque Jayavarman VII décide de créer Angkor Thom à la fin du XIIè siècle, il fait entourer la ville d'une haute muraille pour se prémunir éventuellement d'une nouvelle attaque des troupes du Champa, mais il est aussi possible que ce mur ait été bâti en fonction du Bayon dont il constituerait la quatrième enceinte.

Angkor Thom Angkor Thom Angkor Thom

Porte Sud

On peut pénétrer dans Angkor Thom par cinq portes de conception identique. Quatre sont axées sur le Temple du Bayon, on les nomme : Porte Sud, Porte Nord, Porte Ouest, Porte Est, appelée aussi Porte des Morts. La cinquième entrée, à l'est, est axée sur le centre de la terrasse du Palais royal, c'est la Porte de la Victoire.

On atteint cette Porte (ici la Porte Sud) en franchissant les douves sur une digue large de 16 m, longue de 108 m et haute de près de 6 m. Les murs latéraux sont construits en latérite et un remblai de terre intérieur constitue le chemin d'accès. Sur la partie supérieure des murs est posée une margelle de grès qui supporte des géants de pierre de 2 m de hauteur tenant dans leurs bras le serpent naga. Celui-ci dresse son capuchon et ses sept têtes à 4 m du sol, à l'entrée de la chaussée. Près de la porte elle-même, la queue du serpent se relève, soutenue par un colosse de pierre, aux têtes multiples superposées.

Angkor Thom Angkor Thom Angkor Thom

Il faut remarquer les différences dans les visages des géants situés à droite et à gauche de cette chaussée : ceux du côté droit ont les traits accusés, les sourcils froncés, la bouche aux lèvres tombantes, les yeux ronds et globuleux, signes manifestes d'une disposition démoniaque, accusée par une coiffure de feuillage en bandeau tombant derrière les oreilles, coiffure surmontée d'une haute calotte à trois pointes (les Asura). Ceux du côté gauche (en marchant vers le nord) ont, à l'inverse, les traits sereins, le front ceint d'un diadème surmonté d'une tiare conique (les Deva). On notera que la plupart des têtes ont été remplacées par des moulages.

La porte sud mesure 30 m de long pour une largeur moyenne de 5 m. Elle est construite en trois corps de bâtiment. La partie centrale réserve en son milieu un passage de 3,50 m de large. De part et d'autre de ce bâtiment médian deux ailes se raccordent au mur d'enceinte en latérite. Dans les angles rentrants de chaque face, on trouve, représenté en ronde bosse, l'avant d'un éléphant tricéphale de 6 m de haut, monté sur un soubassement. Les trompes, pendantes, cueillent des brassées de lotus. Sur leurs têtes, assis à la place du cornac, se trouve un dieu qui répond à la représentation d'Indra, dieu de l'atmosphère. Dans sa main droite, il tient le vajra, l'arme qui lance la foudre, il est entouré de deux danseuses célestes.

Angkor Thom Angkor Thom Angkor Thom

Au-dessus des orants, le massif central est couronné de trois tours à visages. La tour médiane, la plus haute, domine le sol à près de 24 m. Sur les deux visages qui font face à la chaussée d'accès et au Bayon, on remarque que les yeux sont grands ouverts, que les lobes des oreilles sont distendus par le port de lourdes boucles. De longues pendeloques perlées encadrent les visages et, sur le front, un diadème orné annonce le départ d'une couverture conique à ressauts dégressifs, qui se termine par un bouton de lotus. Les deux massifs de grès qui flanquent la tour centrale, sont couverts chacun par une tour à un seul visage orienté suivant l'alignement du mur d'enceinte. Moins hautes que la tour centrale d'environ 4 m, elles en possèdent les mêmes caractéristiques, mais leurs couvertures coniques sont à deux ressauts seulement, et sont terminées par une large couronne de pétales de lotus.

Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés