Gustave Caillebotte
L'Yerres, effet de pluie (1875)
Indiana University Art Museum, Bloomington


 
 
 
Peintures de Gustave Caillebotte Peintures de Gustave Caillebotte Portraits de Gustave Caillebotte Peintures Yerroises de Gustave Caillebotte Livres sur Gustave Caillebotte
 
Cette toile est une des toutes premières que l'artiste exécute à Yerres. Elle ouvre la série des scènes de plein air dans le qui inspirera Caillebotte, trois été durant.

La rivière de l'Yerres longe sur une bonne partie, le domaine familial : "Non loin est une délicieuse maison de campagne dont les jardins agréablement plantés, sont embellis par une échappée de vue sur cette rivière". Dans cette liquidité miroitante chère aux impressionnistes, le peintre saisit les "effets" des éléments atmosphériques.

Comme le poète et le peintre, le  spectateur a l'œil focalisé sur la rivière, zone de concentration de la lumière et de mouvement, où ciel et terre se rejoignent.
 
Gustave Caillebotte - l'Yerres, effet de pluie
 
[N° 21] L'Yerres, effet de pluie (1875)
Huile sur Toile (H. 0,81; L. 0,59)
 
Caillebotte a su rendre admirablement le clapotis perturbant des gouttes au sein d'une eau parfaitement immobile, canalisée par un premier plan qu'on retrouvera souvent dans son œuvre, et par la verticalité des troncs. On retrouve ici l'évidente fascination exercée par l'eau et ses "mouvements" des contemporains de Caillebotte, occupés à en décliner toutes les incidences.

Dans la sombre palette de bruns et verts, la lumineuse blancheur d'un temps d'averse éclate. Son miroitement dans l'onde est matérialisé par des empâtements rapides et courts, qui contrastent avec les masses sombres traitées en aplat.
 
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2014 - Tous droits réservés