Gustave Caillebotte
Vase de glaïeuls (1887)
Collection particulière, Paris


 
 
 
Peintures de Gustave Caillebotte Peintures de Gustave Caillebotte Portraits de Gustave Caillebotte Peintures Yerroises de Gustave Caillebotte Livres sur Gustave Caillebotte
 
Jusqu'à la fin de sa vie, Caillebotte peindra des fleurs, thème qui apparait dans son œuvre en 1881. Dans une première série de fleurs dans un vase, roses, reines marguerites, dahlias, giroflées sont représentées en bouquet régulier et très serré, à l'image d'une boule qui se détache nettement sur le fon de la toile. Peu à peu, la présentation de ces fleurs toujours très simple, se fait plus libre et plus spontanée. Lilas, pivoines, roses... envahissent l'espace vibrant, de leurs couleurs et de leur forme gracieuse.

Les glaïeuls, dans leur vase que le vert Véronèse fragilise, brandissent, tel un feu de joie, leurs gerbes aux couleurs chaudes dans la quasi totalité du tableau, tant leur rayonnement est intense. Ce motif, expression de la générosité d'une nature glorieuse, contraste avec le fonds apaisant aux tonalités plus froides de bleus.

La superposition de deux couronnes de fleurs d'espèce et de qualité opposées, par la taille, la forme, la densité colorée, met encore en valeur les pétales et les glaives des glaïeuls. Leur magnificence surgit du modeste bouquet.
 
Gustave Caillebotte - Vase de glaïeuls
 
[N° 361] Vase de glaïeuls (1887)
Huile sur Toile (H. 0,80; L. 0,65)
 
La fleur blanche, subtilement teintée de mauve, est le point d'équilibre du bouquet, des couleurs et des volumes; elle adoucit et fait éclater à la fois , les tonalités rouges. Qu'on la supprime et le bouquet s'aplatit sur son fond bleu. Ployant sur la gauche, ce glaïeul est balancé par la tache discrète de même couleur qui met en relief les fleurs restées dans l'ombre et les intègre avec les autres dans l'espace.

Pour peindre cette toile, l'artiste semble travailler à sec. Il juxtapose des touches aux teintes très rapprochées, ce qui accentue le relief de son sujet. L'extrémité des pétales et des tiges se dissipe dans le fonds par des touches à peine appuyées.

la facture de cette œuvre témoigne d'un grand enthousiasme, à l'image de ce motif explosif. 
 
   
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés