Gustave Caillebotte
Une route à Naples (1872)
Collection particulière, Paris


 
 
 
Peintures de Gustave Caillebotte Peintures de Gustave Caillebotte Portraits de Gustave Caillebotte Peintures Yerroises de Gustave Caillebotte Livres sur Gustave Caillebotte
 
Ce paysage, l'un des premiers de Caillebotte, a été exécuté lors d'un voyage que le peintre fit avec son père en Italie en 1872.

Œuvre de jeunesse, cette toile apparaît charmante par l'instant bucolique qu'elle saisit. Une forte réverbération envahit cependant l'atmosphère et dramatise la scène, évocation subtile de la lourde chaleur qui écrase la région napolitaine au travers d'un voile nuageux.

La route bordée de rochers blanc et de l'arbuste décharné amène le regard vers la montagne lointaine; l'autre arbre tout aussi sec, proche de la maison, sert de relais. La perspective fuyante de la chaussée est interrompue par la ligne oblique de l'attelage et l'ombre du cheval, perpendiculaire et plus ramassée. L'effet statique produit, est renforcé par la robe noire de l'animal qui contraste sur les tons pastels du site et l'aveuglante réverbération de la route.
 
  Gustave Caillebotte - Une route à Naples  
 
[N° 6] Une Route à Naples (1872)
Huile sur Toile (H. 0,40; L. 0,60)
 
Le cheval, seul être vivant de la composition si l'on excepte le cocher assoupi dont le chapeau ou les cheveux bruns laissent deviner la présence, a une position parfaitement sur ses antérieurs. L'animal est au repos, comme l'attestent ses oreilles et son postérieur droit. La brise qui repousse le ruban bleu de la sous-gorge est trop faible et dérisoire pour ébranler la suspension du temps.

Dans ce tableau, l'artiste s'intéresse déjà aux effets de la perspective qui seront traités plus tard d'un point de vue plus élevé.

Derrière la banquette du cocher apparaît ce qui doit être le revers du châssis d'une toile à laquelle travaille le peintre, dont seuls se distinguent le chapeau et, peut-être, la palette aux menues touches multicolores.

Cette représentation de l'Etna est un clin d'œil complice à Katsushika Hokusai et à Utagawa Hiroshige lorsque ceux-ci ont représenté des vues au Japon.

Des véhicules attelés sont représentés par Gustave Caillebotte, dans plusieurs de ses œuvres, ayant pour thème des rues et carrefours parisiens.
 
   
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés