Gustave Caillebotte
Toits sous la neige, Paris (1878)
Musée d'Orsay


 
 
 
Peintures de Gustave Caillebotte Peintures de Gustave Caillebotte Portraits de Gustave Caillebotte Peintures Yerroises de Gustave Caillebotte Livres sur Gustave Caillebotte
 
Le thème de Paris, qui a inspiré à l'artiste ses œuvres majeures est repris ici par un temps de neige. Cet élément naturel permet à l'œil de l'impressionniste, d'étudier le jeu de la lumière auquel sont sacrifiées les formes et de saisir le fugitif à l'évanescent de l'atmosphère.

Cette vue sous la neige est révélatrice de la dualité constante de Caillebotte. A la fois disciple de Degas, réaliste, et impressionniste, profondément marqué par Monet, il reste fidèle à sa recherche de composition et des formes.

Le sujet, le cadrage, le traitement de la lumière par l'intermédiaire de la neige, le fond particulièrement vaporeux sur la gauche, sont du plus pur impressionnisme. Mais si la neige renforce le contour des toits ou des chiens assis, elle n'en abolit pas le dessin. Par son éclat, avec le rouge brique des conduits et du mur de la maison, la fumée à peine perceptible qui s'échappe de quelque cheminée, notamment de celle du centre du tableau, cette neige fait revivre le paysage. Elle annihile la tristesse et le silence de l'hiver, les persiennes closes, l'absence d'hommes, les murs aveugles ou les arbres décharnés.
 
Gustave Caillebotte - Toits sous la neige, Paris
 
La composition de la toile, coupée sur trois côtés, entraîne le regard vers l'horizon. Les diagonales des toits sont cassées par les verticales des cheminées qui ponctuent l'espace aérien en direction des derniers plans. Les différents plans sont étagés en terrasses ascendantes, selon une diagonale. Le vide de la rue de droite, par la position des bois morts, conduite le passant imaginaire ou l'œil du spectateur, dans le dédale des rues, en un circuit parallèle à celui des toits.

Cette vue des toits parisiens, s'inscrit dans une série de sept tableaux du même sujet, qu'un écrivain naturaliste, Rosny le jeune, a évoqué ainsi : "... L'immense paysage de toits qui semblaient peints par Caillebotte".
 
[N° 96] Toits sous la neige, Paris (1878)
Huile sur Toile (H. 0,64; L. 0,82)
 
   
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés