Gustave Caillebotte
Les Peintres en bâtiment (1877)
Collection particulière, Paris


 
 
 
Peintures de Gustave Caillebotte Peintures de Gustave Caillebotte Portraits de Gustave Caillebotte Peintures Yerroises de Gustave Caillebotte Livres sur Gustave Caillebotte
 
Présentés à l'exposition de 1877, aux côtés de Rue de Paris, temps de pluie et du Pont de l'Europe, les Peintres en bâtiment, reprennent le cadre du Paris haussmannien dont on reconnaît la rectitude des façades et des trottoirs, sans pouvoir identifier la rue, semblable à ses voisines.

Contre ce goût "immodéré du Baron Haussmann pour la ligne droite", Hugo a pris sa plume :
 
  "Plus de caprice; plus de carrefour méandre...
 Alignement tel est le mot d'ordre actuel...
 L'Empire est un damier enfermé dans sa boîte.
 Tout, hors la conscience, y suit la ligne droite."
 
 
  (Les années funestes)  
 
Dans cette troisième vue de la capitale, les petites gens "pauvres mais honnêtes" que sont les peintres, ont remplacé les bourgeois. le thème des petits métiers déjà traité dans Les Raboteurs de parquet deux ans plus tôt, renouvelé ici, en plein air, sera étudié une dernière fois par l'artiste, vers 1885, au Peit-Gennevilliers, dans Les Scieurs de long.
 
Gustave Caillebotte - Les Peintres en bâtiment
 
[N° 53] Les Peintres en bâtiment (1877)
Huile sur Toile (H. 0,89; L. 1,16)
 
Ce tableau sympathique, transmet avec naturel, la quotidienneté d'une image parisienne. Au bord de ce trottoir, on entend déjà le gai sifflotement des peintres dont l'aspect comique est indéniable. Leur regard pensif est pour l'instant, dirigé vers la tâche à accomplir et l'enseigne du magasin, seule note gaie de la toile, qui par ses couleurs, avive le triste camaïeu de la rue et du temps maussade.

Façades, trottoir, chaussée et ciel, sont des triangles qui se rejoignent au loin et approfondissent le champ de vision vers l'infini. Les mêmes triangles sont repris par la forme des échelles, de la passante et des blouses de peintres.

George rivière, a exprimé sont intérêt pour l'œuvre : "Les Peintres en bâtiment, côté satyrique assez amusant. Ces ouvriers qui bourrent consciencieusement une pipe tout en contemplant le travail à faire ne manquent pas d'observation".
 
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés