Gustave Caillebotte
Chrysanthèmes blancs et jaunes, jardin du Petit-Gennevilliers (1893)
Musée Marmottan, Paris


 
 
 
Peintures de Gustave Caillebotte Peintures de Gustave Caillebotte Portraits de Gustave Caillebotte Peintures Yerroises de Gustave Caillebotte Livres sur Gustave Caillebotte
 
Avec Rue de Paris, Temps de pluie, l'esquisse de la grande toile de Chicago, et la Leçon de piano, ce tableau appartenait à la collection particulière de Claude Monet. En 1966, le legs de son plus jeune fils Michel, à l'académie des Beaux-Arts, destine les trois œuvres au Musée Marmottan.

Le chrysanthème est l'emblème de la maison impériale du Soleil Levant. Composé de seize pétales rayonnants, il représente une "rose des vents au centre de laquelle, l'empereur régit et résume les directions de l'espace".
 
Gustave Caillebotte - Chrysanthèmes blancs et jaunes, jardin du Petit-Gennevilliers
 
[N° 488] Chrysanthèmes blancs et jaunes, jardin du Petit-Gennevilliers (1893)
Huile sur Toile (H. 0,73; L. 0,60)
 
Cette composition, exécutée d'après un massif de chrysanthèmes du jardin du Petit-Gennevilliers, est comparable à une seule de ces fleurs. La focalisation se fait de l'œil sur la partie la plus dense du sombre feuillage et sur la seule fleur rouge. Le blanc fait chanter les autres couleurs. Il devient le centre de l'espace d'où rayonnent en un mouvement souple, un peu alourdi sur la gauche par la profusion végétale, les autres soleils colorés. L'imagination voit éclater en gerbes lumineuses bien au-delà de la toile, les chrysanthèmes que le cadre a coupés.
 
   
 
Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2016 - Tous droits réservés