Squares et Jardins Parisiens

Jardin du Luxembourg
     
 

Paris compte près de 2199 hectares d'espaces verts municipaux, soit environ 20% de sa superficie totale. Deux grands bois (Boulogne et Vincennes), plus de 400 parcs, jardins et promenades...

 
Cette page répertorie les principaux squares et jardins de Paris.
 Si celui qui est près de chez vous n'y est pas ou si vous désirez que je rajoute des informations,
n'hésitez pas à me contacter. Vous pouvez aussi m'envoyer des photos.
   
 

Ier arrondissement


Jardin des Halles rue Berger, rue Pierre Lescot, rue Rambuteau.

Jardin des Halles

Les Halles, Rambuteau ou R.E.R Châtelet les Halles.

Achevé en 1988, ce jardin de 4,5 ha environ, est à l'emplacement des anciens pavillons de Baltard, sur un projet de Louis Arretche, est aujourd'hui planté de 600 arbres (principalement des tilleuls, mais aussi des marronniers, érables, platanes, pommiers, aubépines, etc.)
Il est orné en outre de 20000 arbustes, de nombreuses plantes (couvre sols, grimpantes - sur des structures métalliques imaginées par le sculpteur F.-X.-LALANNE, inventeur de l'architecture végétale, vivaces et annuelles) ainsi que 9000 m² de pelouses.

 

Jardin des Tuileries Place de la Concorde, place du Carrousel, rue de Rivoli.

Jardin des Tuileries
Cliquez sur la photo pour voir la page
consacrée au jardin des Tuileries.

Tuileries, Concorde ou Palais-Royal.

Réaménagé récemment, sur les projets des paysagistes Pascal Cribier, Louis Bénech, François Roubaud et Jacques Wirtz, cette promenade de 28 ha, plantée de 2800 arbres, propriété de l'état, est structurée en trois parties distinctes composées de bassins, parterres, terrasses, et agrémentées de statues du XVIème et XXème siècle.

IIème arrondissement


Square Louvois Rue Richelieu, rue Rameau, rue de Louvois, rue Lully.

Square Louvois

Quatre-Septembre, Bourse.

Face à la Bibliothèque nationale, ce square créé par Alphand fut inauguré en même temps que le pont de Solferino, à l'occasion de la fête de l'empereur Napoléon III, en 1859. Il est aujourd'hui ombragé par douze remarquables marronniers, trois sophoras du Japon, un prunier et un filaria.

IIIème arrondissement

Jardin du Musée Carnavalet 16 rue des Francs-Bourgeois.

Musée Carnavalet
Cliquez sur la photo pour voir la page
consacrée aux Musées Parisiens.

Saint-Paul.

Le jardin du Musée Carnavalet est constitué de broderies de buis taillés. Il évoque le jardin à la française où Madame de Sévigné, ancienne locataire des lieux, aimait se promener.

 

Jardin de l'Hôtel Guénégaud des Brosses 26 rue des Quatre-Fils.
Cet hôtel particulier du Marais, construit entre 1652 et 1654 par François Mansart, possède un beau jardin de buis "en broderie". Aujourd'hui Maison de la Chasse et de la Nature, elle fut construite à l'origine pour Jean-François de Guénégaud des Brosses, secrétaire du Roi, maître des Comptes et conseiller d'état.

Jardin de l'Hôtel Donon (Musée Cognacq Jay) 9 rue Payenne.
Ravissant petit jardin à la française, ombragé par les murs de l'hôtel Donon, il abrite un bel ensemble d'œuvres d'art du XVIIIème siècle.

Jardin Saint-Gilles-Grand-Veneur Rue des Arquebusiers et Villehardouin.
Avec ses alignements d'érables, ses rosiers sur tonnelles, son treillage et ses bancs de pierre, ce petit jardin secret à la française, créé en 1988, offre un point de vue remarquable sur la façade de l'hôtel du Grand-Veneur.

Jardin du Centre Historique des Archives Nationales 60 rue des Francs-Bourgeois.
Ce jardin secret situé entre l'hôtel de Soubise et l'hôtel de Rohan, a ouvert définitivement ses portes au public en 1998. Accessible aussi par le 87 rue Vieille du Temple et le 58 rue des Archives, il permet de découvrir la façade sur le jardin de l'hôtel de Rohan et de mieux comprendre la structure de ce remarquable ensemble architectural qui abrite le centre historique des Archives Nationales.

Saint-Paul.

Square du Temple Rue du Temple, rue de Bretagne, rue Perrée, rue Eugène-Spuller.
Créé par Alphand sous le second Empire, ce jardin à l'anglaise, aux allures d'arboretum, possède une pièce d'eau fréquentée par les canards, une cascade artificielle, etc.

Temple ou Arts-et-Métiers.

IVème arrondissement


Jardin de l'Hôtel de Sens (Bibliothèque Forney) Rue des Nonnains d'Hyères.
L'actuel jardin a été dessiné dans l'esprit des parterres des jardins à la française du XVIIème siècle. Encadré d'une haie d'ifs taillés, il s'orne, en son centre, d'un bassin carré avec jet d'eau, de mosaïques de buis taillés à l'intérieur desquelles sont plantées des fleurs saisonnières.

Potager de la Cité Internationale des Arts (Hôtel Aumont) 18 rue de l'Hôtel-de-Ville, Rue des Nonnains d'Hyères.
Créé à la fin de 1995, ce potager met en valeur les cultures de plantes potagères du Moyen-âge à nos jours.

Pont Marie.

Square de la Tour Saint-Jacques Angle de la rue de Rivoli et du boulevard de Sébastopol.
Réaménagé en 1996, dans l'esprit d'Alphand, ce square du XIXème siècle fut le premier d'une série d'espaces verts créés par Haussmann. Construite en pleine Renaissance, de 1505 à 1525, la tour actuelle constitue le seul vestige de l'église Saint-Jacques de Compostelle. Le jardin présente des arbres aux essences variées et originales.

Châtelet.

   
Square Jean-XXIII Quai de l'Archevêché, rue du Cloître-Notre-Dame.

Square Jean XXIII
Cliquez sur la photo pour voir la page
consacrée à Notre-Dame.

Cité.

Le square Jean-XXIII, ex-square de l'Archevêché, a été aménagé par le préfet Rambuteau en 1844. Premier jardin public du quartier, précédant les squares créés à partir du second Empire sous l'autorité du préfet Haussmann il est fréquenté par les nombreux touristes venus visiter Notre-Dame et s'enrichit d'une végétation dense et variée. La "Fontaine de la vierge", d'inspiration gothique, orne le centre de ce square depuis 1845.

Vème arrondissement


Jardin Tino-Rossi Quai Saint-Bernard.
Transformé en jardin en 1975 et 1980, le quai Saint-Bernard constitue une agréable promenade, avec des massifs d'arbustes, des plantes saisonnières, des pelouses et plus d'une centaine d'arbres. Paradis des enfants avec sa piste de patins à roulettes, son terrain de boules, ses tables de ping-pong, il accueille également le musée de la Sculpture en plein air de la Ville de Paris.

Gare d'Austerlitz ou Jussieu.

 
Square des Arènes de Lutèce Rue des Arènes, rue de Navarre, rue Monge.

Jardin du Musée Rodin

Place Monge.

Le square des Arènes de Lutèce a été ouvert au public en 1892. On peut y admirer une grande partie des vestiges des arènes de Lutèce, construites à la fin du Ier siècle après Jésus-Christ. C'est aujourd'hui un beau jardin de plus d'un hectare au coeur du Quartier Latin, riche de plusieurs arbres remarquables.

   
Jardin des Plantes Rue Cuvier, place Valhubert.

Jardin des Plantes
Cliquez sur la photo pour voir la page
consacrée au jardin des Plantes.

Gare d'Austerlitz, Jussieu ou Place Monge.

Le règne végétal côtoie les règnes animal et minéral dans ce véritable jardin encyclopédique, où les végétaux sont soigneusement étiquetés. Créé au XVIIème siècle, le Jardin des Plantes présente des remarquables collections horticoles, des parterres à la française, un jardin alpin, un jardin d'iris, une roseraie, un labyrinthe, des serres, une ménagerie, des statues, des aires de jeux, des buvettes, une librairie.

VIème arrondissement


Jardin du Luxembourg Boulevard Saint-Michel, rue de Vaugirard.

Jardin du Luxembourg
Cliquez sur la photo pour voir la page
consacrée au jardin du Luxembourg.

Notre-Dame des Champs ou Vavin.

Dessiné et réalisé au XVIIème siècle à la demande de Marie de Médicis, le jardin du Luxembourg, qui est aujourd'hui géré par le Sénat, a subi au fil des siècles, de nombreuses transformations. Marronniers blancs, tilleuls argentés, platanes, érables et paulownias remplacent aujourd'hui les ornes de Marie de Médicis. Plantations d'alignement, arbres fruitiers, plantes d'orangerie, agrémentent ce jardin à la française, dont les terrasses, allées et pelouses sont enrichies de nombreuses statues, d'un bassin et de deux fontaines. Parmi les loisirs qui y sont proposés : cours d'apiculture, tennis, croquet, manèges, promenades à poney, concerts sous le kiosque à musique.

   
Jardin du Musée Zadkine 100 bis, rue d'Assas.
Au travers de plus de cent sculptures du célèbre artiste russe, Ossip Zadkine, le visiteur est invité à suivre pas à pas la maturation de son œuvre. Un des ateliers, situé dans le jardin du musée, a été transformé en espace d'expositions temporaires dédié à la sculpture contemporaine.

Port-Royal.

Jardin des Carmes 19, rue d'Assas.
A la fin du XVIIIe siècle, le terrain du couvent, fort bien entretenu, était dévolu à la culture de la mélisse dont les moines tiraient une boisson de leur invention «l'eau de mélisse des carmes». Le jardin actuel a conservé un dessin proche de celui qu'il avait à l'époque. Il fut le théâtre du massacre de plus d'une centaine de prêtres à la Révolution française et constitue aujourd'hui, un lieu de recueillement et de mémoire.

Notre-Dame des Champs.

Square Gabriel-Pierné Rue de Seine, rue Mazarine.
Avec son gigantesque treillage, ses pavés de grès et de granit et ses bancs de pierre dont deux ont la forme de livres ouverts, ce square ne manque pas d'une sobre élégance. Une fontaine et une statue ornent également le jardin.

Saint-Germain-des-Prés ou Mabillon.

VIIème arrondissement


Jardin de l'Institut des Missions Étrangères 28 rue de Babylone.
Très beau jardin à la française de 1 hectare, créé au XVIIe siècle. Chateaubriand aimait à le contempler de sa fenêtre (cf. Mémoires d'Outre-tombe). Vastes pelouses, allées bordées de marronniers, pêchers et cerisiers y sont présents. Des rosiers botaniques de Chine et des plantes introduites d'Asie ont été apportés par les missionnaires botanistes du XIXe siècle. Oratoire, statues religieuses et cloche chinoise du XVIIIe sont présents dans ce jardin.

Sèvres-Babylone.

Jardin du Presbytère de Saint-François-Xavier 39 boulevard des Invalides.
Charmant jardin de cure, caché à l'ombre des murs du presbytère où s'épanouissent rosiers, hortensias, plantes aromatiques et massifs d'arbustes à fleurs.

Saint-François-Xavier.

Square Catherine-Labouré 29 rue de Babylone.
Cet ancien potager de religieuses, ombragé par une longue pergola plantée de vignes, s'agrémente de quatre pelouses libres d'accès, d'arbres fruitiers, de massifs d'arbustes, d'une allée de tilleuls, d'un rideau de peupliers, de jeux...

Sèvres-Babylone.

   
Parc du Champ de Mars Quai Branly, avenue de La Motte-Piquet.

Champ de Mars
Cliquez sur la photo pour voir la page
consacrée à la Tour Eiffel.

 Ecole-Militaire ou Champ-de-Mars.

Cette vaste esplanade, encadrée par la Tour Eiffel et l'école Militaire, fut ouverte au public au XVIIIe siècle. Le parc dispose d'arbres remarquables, de bassins, d'un kiosque à musique, et propose de nombreuses activités de loisirs.

   
Jardin de l'Unesco 7, place de Fontenoy.
Un jardin japonais de 1700 m2 a été conçu et aménagé par Isamu Noguchi, dessinateur de jardins et sculpteur américain.
Des arbres (cerisiers, pruniers, magnolias et bambous), des pierres, un ruisseau, un lac, un pont, des monticules herbeux composent un paysage qui incite à un entretien avec la nature.

 Ségur, Cambronne ou Ecole-Militaire.

   
Jardin du Musée Rodin 77, rue de Varenne.

Jardin du Musée Rodin

Varenne.

Le musée est situé dans l'enceinte de l'hôtel Biron, chef d'oeuvre de l'architecture rocaille habité par Auguste Fiodin de 1908 à la fin de sa vie en 1917. Des bronzes monumentaux (Le Penseur, la Porte de l'Enfer, Les Bourgeois de Calais,...) et les antiques sont disposés dans le jardin.

VIIIème arrondissement


Jardins des Champs-Elysées Avenue Franklin-D.-Roosevelt, avenue Matignon.

Jardins des Champs Elysées
Cliquez sur la photo pour voir la page
consacrée aux Champs-Elysées.

Franklin D. Roosevelt.

Cette promenade créée par Lenôtre au XVIIe siècle, de part et d'autre de l'avenue des Champs-Elysées, et transformée par Alphand, présente des plantations d'alignement, des pelouses vallonnées, décorées de massifs d'arbres, d'arbustes rares et de corbeilles de fleurs.

   
Parc Monceau Boulevard de Courcelles.

Parc Monceau

Monceau.

Né au XVIIIe siècle, ce jardin pittoresque, situé boulevard de Courcelles dont l'aménagement fut confié au dessinateur Carmontelle, possède un bassin ovale, des édifices d'inspirations diverses, une pyramide, les vestiges d'un Temple, un bel ensemble de statues, une naumachie et de nombreux arbres remarquables.

   
Jardin de l'Hôtel Salomon de Rothschild Place Georges-Guillaumin, angle de la rue de Balzac.
Jardin du XIXe siècle, d'une superficie de 5 000 m2, caractérisé par de vastes pelouses vallonnées et d'arbres séculaires. Le parc de cette fondation est ouvert au public depuis septembre 1998.

Charles de Gaulle-étoile.

IXème arrondissement


Jardin du Musée de la Vie Romantique 16 rue Chaptal.
Les lieux évoquent la mémoire de deux grandes figures du XIXème siècle : l'écrivain George Sand et le peintre Ary Scheffer.

Saint-Georges, Blanche.

Square d'Anvers Place d'Anvers.
Ce square, ouvert au public en 1877 et réaménagé en 1981, occupe une partie des anciens abattoirs de Montmartre, détruits en 1866. Ici de nombreux arbustes aux essences variées forment une barrière végétale qui isole le square du boulevard de Rochechouart.

Anvers.

Xème arrondissement


Jardin Villemin Avenue de Verdun, rue des Récollets, quai de Valmy.
Ombragé par une centaine d'arbres aux essences variées, ce jardin, ouvert en 1977, est composé de massifs d'arbustes, de pelouses, de décorations florales et d'aires de jeux.

Gare de l'Est.

   

XIème arrondissement


Square Maurice-Gardette rue Lacharrière, rue Rochebrune, rue du Général Guilhem, rue du Général Blaise.
Ouvert en 1872, ce square, riche de près de quarante espèces, possède de beaux arbres, des massifs de plantes de terre de bruyère, des décorations florales, un kiosque, un terrain de boules, une piste de patins à roulettes et de nombreux jeux.

Saint-Ambroise.

Square Jules-Ferry Face au 11-29, boulevard Jules-Ferry
Le terre-plein central du boulevard Jules-Ferry a été agrémenté en 1924 de ce square où trône la pittoresque Grisette de 1830, de Jean Descomps (1911), ainsi qu'un kiosque à musique.

République.

XIIème arrondissement


La Promenade Plantée

Promenade Plantée

Gare de Lyon.

Aménagée sur une voie ferrée désaffectée, cette récente promenade traverse d'est en ouest le 12ème arrondissement, rejoignant sur 4,5 km le bois de Vincennes depuis l'Opéra Bastille. Pittoresque, elle allie une nature spontanée à une végétation plus sophistiquée et intègre le jardin Hector-Malot, le jardin de Reuilly, le jardin de la Gare de Reuilly et le square Charles-Péguy. La promenade plantée surplombe le viaduc des Arts.

   
Jardin de Reuilly Avenue Daumesnil, rue de Charenton, rue Montgallet, rue de Reuilly.

Montgallet ou Dugommier.

Parc de Bercy Quai, boulevard et rue de Bercy.
Le parc de Bercy a atteint sa superficie définitive d'environ 14 ha. Il abrite la «Maison du Jardinage» et «le Chai» où se tiennent des expositions. Ce quadrilatère, qui jouxte le Palais omnisports de Paris-Bercy, comprend plusieurs centaines de majestueux platanes. Ses pelouses, ses parterres (potager, verger, jardin de senteurs, roseraie, labyrinthe) et son jardin romantique en font un parc classique, agrémenté d'un lac, d'un belvédère, de plantes vivaces et annuelles. La partie romantique du jardin accueille, au centre d'un bassin, une sculpture d'étienne-Martin, la Demeure X et la «Maison du Lac».

Bercy et Cour Saint-Emilion.

Square Charles-Péguy Rue Montempoivre, rue Marie-Laurencin, rue Rottembourg.
Ce jardin, situé en retrait de la Promenade plantée, est composé d'une partie minérale, formant un amphithéâtre, et d'une autre d'inspiration nettement paysagère.

Michel-Bizot.

Jardin de la Congrégation des Sacrés-Coeurs et de l'Adoration 35, rue de Picpus.
Joli jardin où la roseraie remplace ce qui fut le fameux lieu de passage des victimes de la guillotine, après leur exécution à la Barrière du Trône (Place de la Nation), en 1794. Au fond d'une allée bordée de grands arbres, se trouve le cimetière de Picpus, où reposent André Chénior, le Général de Beauharnais, le général La Fayette.

Picpus.

Jardin des Petites Soeurs des Pauvres Entre le n° 11 du boulevard de Picpus et la Promenade plantée.
Ce havre de paix accueillait autrefois les plus pauvres qui offraient, en échange de l'hospitalité des religieuses, leurs services pour entretenir les bâtiments et le jardin. Aujourd'hui, d'intéressants vestiges des ateliers demeurent. Le joli jardin du couvent est toujours entretenu par ses pensionnaires, retraitées, qui lui ont laissé ce charme si caractéristique des jardins de «curés».

Bel-Air.

   
Jardin Tropical

Jardin Tropical
Cliquez sur la photo pour voir la page
consacrée au Jardin Tropical

Nogent sur Marne.

Le jardin tropical du Bois de Vincennes a réouvert ses portes au public. Ce jardin de 4 hectares et demi, inauguré en 1907, a été racheté par la Mairie de Paris en mai 2003. Il est situé à l'extrémité nord-est du bois de Vincennes. Naguère propriété de l'Etat, il a été entretenu comme un site forestier mais est resté fermé au public pour raisons de sécurité, les bâtiments et monuments étant dans l'ensemble trés délabrés.

Un programme d'aménagement est en cours, mais le maire de Paris a d'ores et déjà autorisé la réouverture du jardin au public après d'importants travaux de sécurisation. Il se situe au 45 bis, avenue de la Belle-Gabrielle dans le bois de Vincennes (12ème).

XIIIème arrondissement


Jardin des Soeurs Augustines du Saint-Coeur de Marie 29, rue de la Santé.
Beau parc qui abrite une roseraie odorante, une quinzaine de ruches entretenues par les apiculteurs du Jardin du Luxembourg, un potager qui compte quelque 200 pieds de tomates, des plantes aromatiques, un petit bassin à poissons, des statues. Jolie chapelle ancienne, inscrite dans un ensemble de bâtiments classiques remarquables.

Glacière.

 
Square René-Le-Gall 43, rue Corvisart, rue Emile-Deslandres.

Square René-Le-Gall

Corvisart

Surplanté en grande partie sur les anciens potagers attribués autrefois aux artisans tapissiers de la célèbre manufacture voisine des Gobelins, en bordure de la Bièvre, ce square, ouvert en 1938, comprend des haies taillées, des treillages, un espace occupé par des bandes de gazon et quatre gloriettes, un petit bois, un jardin paysager et un terrain de jeux.

 
Parc de Choisy Avenue de Choisy, rue du Docteur-Magnan, rue Charles-Moureu.

Parc de Choisy

Tolbiac, Place-d'Italie

De configuration classique, ce jardin abrite une belle collection d'arbres. De part et d'autre d'une large esplanade, sont aménagés des aires de jeux et de repos, une piste de patins à roulettes, un manège, un théâtre de marionnettes.

 
Parc Kellermann Bld Kellerman, rue de la Poterne-des-Peupliers, rue Max-Jacob.

Parc Kellerman

Porte d'Italie

Créé en 1937 à l'emplacement d'une partie des anciennes fortifications, il recouvre le lit de la Bièvre qui coulait jadis à cet endroit avant d'entrer dans Paris. C'est un très bel exemple de jardin des années trente.

 

Maison des Cinq Sens, Square Héloïse et Abélard 22, rue Pierre-Gourdault.
Terminé en 1991, le square Héloïse et Abélard abrite la Maison des Cinq Sens dont le but est de sensibiliser les enfants à la nature à travers le toucher, l'ouïe, l'odorat, la vue et le goût.

Chevaleret.

Jardin de l'Ilot IV Boulevard Vincent-Auriol, rue Nationale.
Ce jardin, entouré d'immeubles, a été ouvert au public en 1976. Il est très apprécié des enfants qui y disposent de nombreux jeux.

Nationale.

Square Oudiné dessous des Berges Angle de la rue Eugène-Oudiné du Dessous des Berges.
Ce jardin vallonné présente un paysage de montagne associant grands et petits pins, fougères, plantes herbacées et vivaces, se développant au milieu de cascades de pierres. Cet espace vert mêle à la fois espace de détente et repos pour les adultes et aires de jeux pour les jeunes enfants.

Porte d'Ivry.

XIVème arrondissement


Parc Montsouris Boulevard Jourdan.
Dessiné par Alphand au XIXe siècle, ce jardin trapézoïdal possède 1450 arbres dont plusieurs sujets centenaires, trois vastes pelouses plantées de bosquets que termine une grande pièce d'eau fréquentée par les canards. Trois ponts relient entre elles les différentes parties du jardin. De nombreuses sculptures de bronze ou de pierre ornent le parc. Autres centres d'intérêt des lieux : la mire de l'Observatoire et l'Observatoire météorologique de Montsouris. Deux aires de jeux, un restaurant-salon de thé, un kiosque à musique et un théâtre de marionnettes ajoutent à l'agrément du parc.

Cité Universitaire.

Jardin de la Congrégation de Saint-Joseph de Cluny 21, rue Méchain.
Très beau parc qui s'étend sur trois niveaux. Il appartient, depuis sa création en 1807, aux sœurs missionnaires qui, entre deux voyages, viennent méditer à l'ombre d'un superbe ginkgo biloba planté par la fondatrice de la congrégation. Le grand potager, où subsistent pêchers, poiriers, framboisiers, fraisiers, abrite un parterre de lys, dahlias, rosés, digitales, qui participent au fleurissement quotidien de l'autel de la chapelle.

Saint-Jacques.

   
Cimetière du Montparnasse Boulevard Edgar-Quinet.

Cimetière Montparnasse

Edgar-Quinet ou Raspail.

Le cimetière du Montparnasse a ouvert ses portes en 1824. Avec ses 19 hectares, la deuxième nécropole de Paris est aussi l'un des plus importants espaces verts de la Capitale. De nombreuses personnalités des arts et lettres, de la politique, des sciences et techniques y reposent. C'est aussi une nécropole particulièrement riche en art funéraire des deux derniers siècles.

XVème arrondissement


Parc André Citroën Rue Leblanc.

Parc André Citroen

Balard Javel.

Inauguré en 1992, cet espace vert de 14 hectares vient d'être ouvert sur la Seine. Il est l'œuvre des paysagistes Alain Provosi et Gilles Clément et s'articule autour du jardin blanc, d'aspect minéral, du jardin noir, planté de végétaux denses et sombres, et d'un vaste parc central où l'eau est omniprésente. Deux imposantes serres de verre abritent une orangerie, un jardin de plantes de climat méditerranéen en zone australe. Les divers jardins thématiques sont agrémentés de 2 000 arbres, 40 000 arbustes, de tours végétales, de nymphées, et de petites serres.

   
Square Saint-Lambert Rue Léon-Lhermitte.
Ombragé d'arbres aux essences variées, ce square de style 1930 comprend deux pelouses menant à un bassin animé d'un puissant jet d'eau, dominé par une terrasse en éventail. Il est agrémenté d'un théâtre guignol, d'aires de jeux et d'un manège.

Commerce, Vaugirard.

Jardin Atlantique Boulevard Vaugirard, place des Cinq-Martyrs-du-Lycée Buffon.
Installé au-dessus des voies ferrées des gares de Montparnasse et de Vaugirard, ce beau jardin suspendu, résolument contemporain, est organisé autour d'une pelouse rectangulaire, libre d'accès, flanquée d'une pièce d'eau. Il est composé de jardins thématiques et d'aires de jeux.

Montparnasse-Bienvenue.

   
Parc Georges Brassens Place Jacques-Marette (rue des Morillons).

Parc Georges Brassens

Convention, Porte de Vanves.

Dessiné sur l'ancien hameau de Vaugirard, ce beau parc intègre des vestiges des anciens abattoirs, un jardin des senteurs, une roseraie, une vigne de pinot noir, un rucher, de nombreux arbres et arbustes, des pelouses ouvertes au public, un belvédère, un bassin avec jets d'eau, une rivière avec pont et passage à gué, ainsi que des aires de loisirs.

   
Square du Clos Feuquières Rue Desnouettes.
La rue et le square Clos-Feuquières ont été aménagés à l'emplacement de la propriété du marquis de Feuquières, dont l'entrée en demi-lune était située au n° 10 de la rue Desnouettes. Le square date de 1972. Son plan d'ensemble dessiné par l'architecte Alain Bourdonnais, à base de cercles, est original. On y accède par une porte végétale parée de glycine et de rosiers.

Convention.

Jardin du Musée Bourdelle 18, rue Antoine-Bourdelle.
Le jardin et les ateliers où le sculpteur travailla toute sa vie, ont gardé une grande force d'évocation.

Montparnasse-Bienvenue, Falguière.

XVIème arrondissement


Square Jan-Doornick Boulevard Flandrin.
Ouverte en 1990, cette nouvelle promenade, aménagée sur la ligne du RER Ermont-Invalides est plantée de poiriers et s'agrémente d'une pergola.

Porte Dauphine.

   
Jardins du Trocadéro Place du Trocadéro et du Onze Novembre.

Jardins du TrocaDéro

Trocadéro.

Créé à l'emplacement de l'ancienne colline de Chaillot, les jardins du Trocadéro servent d'écrin au Palais de Chaillot, exécuté pour l'exposition de 1937. Les jardins du Trocadéro sont ombragés d'arbres aux essences riches et variées. De nombreuses sculptures, et une fontaine majestueuse participent au prestige du site.

   
Parc du Ranelagh Avenue du Ranelagh.

Parc du Ranelagh

La Muette.

Tracé par Haussmann, ce parc présente quelques arbres et statues remarquables, des pelouses accessibles au public, plusieurs aires de jeux, un théâtre guignol et un manège ancien.

   
La Petite Ceinture Angle boulevard de Beauséjour, rue du Ranelagh.
Cette voie ferrée désaffectée, faisant le tour de Paris, a été recolonisée par la flore et la faune naturelles. Rails et traverses entre la Porte d'Auteuil et la porte de La Muette ont été retirés. L'association «Espaces», spécialisée dans la gestion écologique de l'environnement urbain, entretient pour la SNCF cette «coulée sauvage» parisienne.

Ranelagh.

Square du Pré aux Chevaux Rue Gros.
Créé en 1993, ce nouveau jardin du 16e arrondissement se distingue par ses allées pavées, son grand bassin orné de six têtes de chevaux en bronze et ses belles plantations : vivaces, massifs de terre de bruyère, bambous, magnolias.

Ranelagh ou Jasmin Avenue du Président-Kennedy.

   
Jardin des Serres d'Auteuil 3 avenue de la Porte-d'Auteuil, 1 avenue Gordon-Bennett.

Jardin des Serres d'Auteuil
Cliquez sur la photo pour voir la page
consacrée au jardin des serres d'Auteuil.

Porte d'Auteuil, Michel-Ange Molitor.

Le palmarium et ses serres tropicales constituent l'un des ensembles les plus remarquables du genre. Ce jardin abrite plus de 7 000 espèces et variétés de végétaux, dont de nombreuses plantes rares, dans un cadre paysager conçu à la fin du XIXe siècle par Camille Formigé.

   
Square des Poètes Avenue du Général Sarrail.
Créé en 1954, ce square s'orne de 48 stèles où sont gravés des vers exaltant la nature, signés des plus grands représentants de la langue française : Villon, Ronsard, Molière, Racine, Boileau, Hugo, Verlaine, Rimbaud.

Porte d'Auteuil.

Jardin de la Congrégation des Religieuses de l'Assomption Entre les n° 18 et 20 de la rue du Recteur Poincaré.
Ce vaste parc, très arboré, est remarquablement entretenu et offre une grande perspective engazonnée, dès l'entrée. La chapelle, de style moderne, a été conçue en forme de tente. Un grand mur de vitrail court de l'entrée jusqu'au fond de la chapelle.

Ranelagh.

XVIIème arrondissement


Square des Épinettes Rue Maria Deraismes, rue Jean Leclaire, rue du facteur Collette.
Entièrement entouré de deux rangées de marronniers taillés en rideau, le square des épinettes, ouvert au public en 1893, est ombragé par diverses essences : aubépine commune, tulipier de Virginie, ginkgo biloba, savonnier de Chine, citronnier trifolié, chêne vert, tilleul argenté ainsi que par un hêtre pourpre centenaire.

Guy-Môquet.

 
Square des Batignolles Place Charles-Fillion, rue Cardinet.

Square des Batignolles

Brochant.

Sans conteste le plus grand et le plus bel espace vert de l'arrondissement, ce square a été harmonieusement dessiné par Alphand, en 1862, comme un jardin anglais. Jouxtant l'église Sainte-Marie des Batignolles, il comprend de nombreux arbres, une petite cascade, un ruisseau, un large bassin, plusieurs sculptures et propose divers loisirs.

 
Promenade Pereire De la porte Maillot à la place du Maréchal-Juin, boulevard Pereire.
Formée d'une continuité de jardins ouverts et de squares clos de grilles, elle est remarquable par son unité de style et la diversité de ses espaces. Poiriers, paulownias, pergolas et sculptures en bronze agrémentent ce jardin prévu aussi pour les plus petits et les amateurs de ping-pong.

Porte Maillot ou Pereire.

Jardin Ernest Chausson 55 avenue de Clichy.
Accessible par un passage sous porche, isolé des bruits de la ville, ce nouveau jardin de 1000 m2, offre un lieu de détente et de repos.

La Fourche.

Cimetière des Batignolles 8, rue Saint-Just.
Avec une superficie égale à celle du cimetière de Montmartre, le cimetière des Batignolles, qui a ouvert ses portes en 1833, est la quatrième nécropole Intra-muros de la capitale. C'est un bel espace vert d'environ 11 hectares. Sous les ombrages de quelque neuf cents arbres, se trouvent les tombes de poètes, de peintres, de chanteurs, de chansonniers et d'hommes politiques : Verlaine, André Breton, le peintre Vuiliard, etc.

Porte de Clichy.

XVIIIème arrondissement


Jardin Sauvage Saint-Vincent Rue Saint-Vincent.

Jardin Sauvage Saint-Vincent

Lamarck-Caulaincourt.

Cet enclos, longtemps abandonné, a conservé un aspect secret, il abrite des plantes inattendues et une faune insolite.

 
Square Jehan Rictus Place des Abbesses.

Square Jehan Rictus

Abbesses.

Créé en 1936 et réaménagé en 1994, ce square honore la mémoire du poète montmartrois Jehan Rictus. Il présente une collection de rosés anciennes et d'arbres fruitiers taillés en palmette.

Il abrite le mur des je t'aime qui a été construit sur une surface de 40 m2 (10x4) à partir de 511 carreaux au format 21x29,7cm en lave émaillée. Le format des plaques de lave rappelle celui des feuilles de papier sur lesquelles ont été recueillies par Frédéric Baron les écritures manuscrites. Les éclats de couleur sur la fresque sont les morceaux d’un cœur brisé, celui d’une humanité qui trop souvent se déchire et que LE MUR DES JE T’AIME tend à rassembler.

   
Cimetière de Montmartre Avenue Rachel.

Cimetière de Montmartre

Place de Clichy ou Blanche.

Le cimetière de Montmartre a ouvert ses portes en 1825. D'une superficie de près de onze hectares, il s'étend à l'ombre de quelque 750 arbres, essentiellement des érables, auxquels s'ajoutent quelques marronniers, tilleuls et thuyas. De nombreuses personnalités y reposent et on peut admirer de très beaux témoignages de l'art funéraire du 19ème siècle et du début du 20ème siècle.

   
Square Léon Serpollet Rue et impasse des Cloys, rue Marcadet.
Aménagé par tranches successives entre 1981 et 1991, ce beau square en terrasses a été créé en partie sur l'emplacement des anciens ateliers de l'ingénieur Léon Serpollet (1858-1907), l'inventeur d'un tricycle à vapeur que l'on considère comme l'ancêtre de la voiture automobile. Des essences variées l'ombragent (cerisiers à fleurs, tulipiers de Virginie, ormes de Sibérie). On peut y découvrir aussi un bassin de plantes aquatiques, un jardin sec (iris, lavandes, yuccas), des plantes de terre de bruyère et un talus de plantes forestières.

Jules-Joffrin ou Lamarck-Caulaincourt.

   
Square Willette Place Saint-Pierre, rue Ronsard, rue Paul Albert.

Square Willette

Anvers.

Ce jardin de 23 737 m2 aménagé sur le versant sud-est de la butte Montmartre a été créé par Alphand en 1880, puis terminé par l'architecte Camille Formigé en 1899. Il est ombragé d'essences diverses : ginkgo biloba, magnolias, araucarias. Il s'orne en haut des marches d'une fontaine monumentale.

XIXème arrondissement


Parc des Buttes Chaumont Rue Botzaris, rue de Crimée, rue Manin.

Buttes Chaumont

Laumière, Botzaris, Buttes-Chaumont.

Aujourd'hui un des plus beaux jardins de Paris, il a été réalisé, de 1864 à 1867, sur une ancienne colline d'argile et de gypse qui fût utilisé, transformé en plâtre, pour la construction de nombreux immeubles de la capitale. Création la plus surprenante d'Alphand, ce parc, riche en arbres remarquables et en pelouses inclinées, est agrémenté d'un lac dominé par un promontoire qui s'élève à plus de 30 mètres, d'un petit Temple, d'une grotte, d'une cascade, de trois ponts, de plusieurs statues et de multiples installations.
 

Square de la Butte du Chapeau Rouge Avenue Debidour, boulevard de l'Algérie, rue Alphonse Aulard.
Inauguré en 1939, ce vaste balcon ombragé qui domine au loin les plaines de la banlieue nord-est, épouse le relief d'une colline. Le parc est constitué de pelouses, de massifs, de plantes vivaces, de haies de rhododendrons, de grands tulipiers, d'une fontaine monumentale et d'aires de jeux.

Pré-Saint-Gervais.

   
Parc et Grande Halle de la Villette et Cité des Sciences et de l'Industrie
Avenue Jean-Jaurès, 70, avenue Corentin-Carriou.

Parc de la Villette
Cliquez sur la photo pour voir la page
consacrée à la Géode de la Villette.

Porte de Pantin ou Porte de La Villette.

De conception novatrice, ce parc de 55 hectares qui est l'œuvre de l'artiste Bernard Tschumi, s'organise autour d'une trame régulière de bâtiments rouges : les «Folies». Deux grandes prairies accueillent les activités en plein air. Deux galeries assurent la circulation rapide tandis qu'un chemin est destiné aux flâneurs et aux rêveurs : promenade pavée de bleu qui contourne les jardins thématiques, univers ludiques, poétiques ou mystérieux. Au nord du parc, la Cité des sciences et de l'industrie organise une partie de ses activités autour du végétal notamment avec la serre Jardin du Futur sur l'exposition permanente Explora.

XXème arrondissement


Parc de Belleville Rue des Couronnes, rue Piat, rue Julien Lacroix.
Situé à l'un des points culminants de la capitale, le parc de Belleville, œuvre de l'architecte François Debulois, est planté de plusieurs centaines d'arbres, de plantes alpines, grimpantes, tapissantes, vivaces et acidophiles, d'une vigne de pinot meunier, de pelouses. Des rochers enrichissent cet ensemble remarquable, qui possède également une suite de fontaines en cascade et une large terrasse belvédère offrant un admirable panorama. Le parc accueille la Maison de l'Air, un théâtre de plein air et des jeux pour les enfants, dont deux grands toboggans.

Couronnes.

Jardin Naturel 120, rue de la Réunion.
Lieu privilégié des écoliers à qui sont proposées des activités pédagogiques depuis 1994, ce jardin a la particularité d'abriter toutes les plantes sauvages qui peuplaient Paris lorsqu'elle n'était encore qu'une campagne et qui, aujourd'hui, méconnues, reprennent leurs droits : absinthes, primevères, clématites, carottes sauvages, potentilles rampantes. Ici, les engrais, désherbants et autres insecticides sont exclus. Une dernière halte à la mare où libellules rouges, grenouilles et escargots s'épanouissent en toute quiétude.

Alexandre-Dumas, Buzenval, Maraîchers.

Square Sarah-Bernhardt Rue de Lagny, de Buzenval, Mounet-Sully.
Le charme de ce square, au style néoclassique, réside dans sa forte densité végétale. Pour une surface d'à peine plus d'un hectare, il compte 173 arbres, de nombreux massifs d'arbustes et de plantes vivaces et de terre de bruyère. Il comporte un obélisque, un kiosque, un abri, des jeux, dont un manège.

  Buzenval ou Nation.

Square de la Gare de Charonne 63, boulevard Davout, 68, rue de la Volga.
Ouvert en 1986, ce jardin propose une invitation au voyage à travers l'eau et les végétaux. Une fontaine et pas moins de neuf bassins dont sept abritent une belle collection de nénuphars. Albizzias, bambous, plantes vivaces, rosiers et pelouses parsèment cette promenade.

Porte de Montreuil.

Square Edouard Vaillant Avenue Gambetta, rue Belgrand, rue de la Chine, rue du Japon.
Aménagé en 1879, ce square très arboré, situé près de la mairie du XXe, présente une remarquable collection de plantes de terre de bruyère, des pelouses rehaussées de décorations florales. Il dispose d'un kiosque à musique, d'une serre, réplique miniaturisée des grandes serres du second Empire, et de jeux.

Gambetta.

   
Cimetière du Père Lachaise Boulevard de Ménilmontant.

Cimetière du Père Lachaise
Cliquez sur la photo pour voir la page
consacrée au cimetière du Père Lachaise.

Père-Lachaise, Philippe-Auguste ou Gambetta.

Aujourd'hui un des plus beaux espaces verts paysager de la capitale, le cimetière du Père-Lachaise est aussi le plus grand (44 hectares). Il est ombragé de 4 200 arbres, essentiellement des érables, des frênes, des thuyas et des marronniers auxquels s'ajoutent quelques platanes, robiniers, hêtres, tilleuls, sophoras, acacias, noyers. et compte cinq arbres magnifiques, repérables grâce à leur plaque signalétique. Le cimetière du Père-Lachaise constitue un remarquable musée en plein air de l'art funéraire du XIXème siècle. Il est également le paradis des oiseaux, mais aussi des lézards et des abeilles.

   
Square Emmanuel Fleury Rue Le-Vau.
Ménageant d'heureux effets de perspective au cœur d'une architecture moderne, ce vaste espace vert a été ouvert en 1973. Outre les espèces habituelles aux squares parisiens, on y remarque un pin mugho au port buissonnant, ainsi qu'un massif de plantes de terre de bruyère, des vivaces et des rosiers.

Saint-Fargeau.

Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2014 - Tous droits réservés