Baudelet.net

Musée et Jardin Albert Kahn

Jardin Albert Kahn
Photo Satellite Jardin Albert Kahn

14, rue du Port
92100 Boulogne-Billancourt

+33(0)1 55 19 28 00
museealbertkahn@cg92.fr

Ouvert du mardi au dimanche de 11 heures à 19 heures

Tarif (comprenant exposition annuelle et animations) : 1,50 €
gratuit pour les moins de 12 ans


     
Albert Kahn Accès au site officiel du musée et jardins Albert-Kahn
     
Programme du Musée Albert-Kahn
     
Jardin Albert Kahn Jardin Albert Kahn Jardin Albert Kahn

Créé par le banquier Albert Kahn au début du siècle à partir de 1895 et acquis par l'ancien département de la Seine, ce parc de 3,9 hectares reproduit plusieurs types de paysages et de jardins d'agrément : le jardin français avec ses arbres fruitiers, la forêt bleue, la forêt vosgienne, le jardin anglais et le jardin japonais. C'est à la fin du printemps que la visite est la plus agréable. Le quartier est malheureusement bruyant.

De majestueux cèdres bleus ombragent un petit lac, le sentier traverse le pittoresque chaos rocheux de la forêt vosgienne, les méandres du jardin anglais voisinent avec la symétrie d'un petit parc à la française et la curieuse fantaisie d'un authentique jardin japonais (ponts, lanterne et maisons nippones). Le verger roseraie est à voir aux mois de mai-juin.

Boulogne - Pont de Saint-Cloud tramway Parc de Saint-Cloud 52, 72, 126, 160, 175, 467 Rhin et Danube
 
  Vidéos de l'INA  
     
Aujourd'hui madame - 29/06/1978 - 5min18s Actualités Régionales Ile de France - 25/07/1980 - 3min41s Actualités Régionales Ile de France - 05/06/1990 - 2min35s
 
2010 au musée Albert Kahn

Bretagne : voyager en couleurs Photographies autochromes 1907-1929
Du 20 octobre 2009 au 04 juillet 2010

Embarquez pour un voyage dans la Bretagne du début du XXe siècle. Une région au caractère authentique que les premiers autochromistes parisiens découvrent en suivant les guides touristiques. Photographes amateurs, professionnels ou opérateurs des Archives de la Planète, ils vont y expérimenter le procédé autochrome inventé en 1907.
Les photographies en couleurs véritables qu’ils rapportent illustrent des sites célèbres, des paysages maritimes, des scènes de la vie rurale ou des cérémonies religieuses. 135 photographies et des films, issus des collections du musée Albert-Kahn ainsi que d’autres fonds, qui portent un regard neuf sur une région familière.
 

À découvrir sur FAKIR

Le système FAKIR, exposition permanente du musée sur système informatique, s’est enrichi de quatre nouveaux films. Ils sont à découvrir, ainsi que de nombreux autres, sur la carte de France dans le volet “Faire un voyage en images” sur l’un des quatre postes de consultation disponibles dans la galerie d’expositions.

Fêtes médiévales de la cité : reconstitution du tournoi de 1565

Ce film permet de remonter le temps 81 ans en arrière, pour aller passer l’été à Carcassonne en juillet 1928.

Pour fêter le bimillénaire de la cité, restaurée par Viollet-le-Duc, une reconstitution du tournoi de 1565 avait été organisée, suivie d’un embrasement de la cité à la nuit tombée. Le tout en présence de Gaston Doumergue, président de la République. Ce film de l’opérateur Camille Sauvageot dure 12 minutes.

Grand pèlerinage annuel tsigane en hommage aux Saintes Marie-Jacobé et Marie-Salomé

Ce film de 12 minutes pris en 1920 par l’opérateur Camille Sauvageot en Camargue est un exemple typique du documentaire tel que le concevait Jean Brunhes, initiateur en France de la géographie humaine et directeur des Archives de la Planète pour Albert Kahn.

Une approche très didactique, du plan large au plan rapproché (la France, la Camargue, le village), des intertitres (ou cartons) explicatifs bien renseignés, la chronologie des événements : la population tsigane avant la cérémonie, la procession et le déroulement de la commémoration suivis des fêtes. Le film se termine par une corrida dans les arènes d'Arles. La couleur rendue par le procédé de cinématographie en couleurs Keller-Dorian vient renforcer le caractère « réaliste » de ce reportage sur la Camargue.

Limoges à l’heure de la grande foire annuelle aux bestiaux

C’est à un opérateur anonyme que l’on doit les 9 minutes d’images noir et blanc de la foire de la Saint Loup, le 22 mai 1913. À Limoges, le dernier week-end de mai, se déroule une traditionnelle foire aux bestiaux, liée à la fête d’un des trois saints de la ville, dont la confrérie avait été créée au Xe siècle par la puissante corporation des bouchers. Un moment d’échanges commerciaux où le monde rural vient présenter et acheter les bestiaux. La foire de la Saint Loup et la célèbre rue de la Boucherie donnèrent à l'histoire de Limoges un reflet particulier.
 

Created by the banker Albert Kahn at the beginning of the century and acquired by the former department of the Seine, this park of small dimensions reproduces several types of landscapes and pleasure gardens. It is at the end of the spring when the visit is the most pleasant. The district is regrettably noisy.

Of majestic blue cedars shade a small lake, the path crosses the picturesque rocky chaos of the forest from Vosge, the meanders of the landscape garden are placed next to a symmetry of a small park to the French and curious whim of authentic one Japanese garden (bridges, lantern and Japanese houses). The orchard - rose garden is to see in May - June.

Boulogne - Pont de Saint-Cloud tramway Parc de Saint-Cloud 52, 72, 126, 160, 175, 467 Rhin et Danube

Lecture recommandée (lien publicitaire)

Contact
Aucune partie de ce site ne peut être utilisée ou reproduite sans autorisation. Les liens simples vers toute page du site baudelet.net sont autorisés.
© Antre du Web 2014 - Tous droits réservés